Patients non vaccinés

Par lundi 3 janvier 2022 Permalink 1

Certains médecins se demanderaient si il faut prendre les patients non vaccinés covid en réanimation arguant que “ces derniers en conscience avaient pris le risque d’une infection”.

Même si il est probable qu’il s’agisse là d’une préoccupation sans lendemain venue de la propagande gouvernementale poussant à la vaccination relayée par des médias aux ordres comme “La Croix”, il n’en demeure pas moins qu’oser se poser la question a évidemment quelque chose de scandaleux. Non seulement, jusqu’à nouvel ordre, la vaccination n’est pas obligatoire stricto sensu même si les libertés des non vaccinés diminuent comme peau de chagrin avec la complicité du parlement et des grandes instance juridictionnelles (conseil constitutionnel, conseil d’état, cour de cassation), mais en plus les essais concernant les vaccins anti covid sont toujours en phase 3 et donc non encore homologués.

La fin des essais est fixée pour le moment au 27 octobre 2022 pour Moderna, et au 2 mai 2023 pour Pfizer. Déjà l’inconnu de juillet dernier concernant la durée de validité des vaccins vient d’être levée et guère en faveur des laboratoires pharmaceutiques puisqu’elle ne dépasse pas 3 ou 4 mois maximum. S’agissant des multiples rappels, il apparaît, depuis la semaine dernière, qu’un pays en pointe comme Israël est en train de lever le pied entre autres raisons à cause des risques de thromboses. Que va-t-on encore apprendre? Beaucoup surement, la phase 3 est là pour ça.

Donc les essais se poursuivent afin de mieux cerner l’efficacité des vaccins, et surveiller d’éventuelles évolutions dans le rapport de la balance bénéfices/risques, élément crucial dans la course à la vaccination.

Ceci étant dit, les risques pris sciemment par chaque individu qui entraînent une dégradation de la santé sont multiples.

Mis à part la consommation de drogues qui est illégale, le tabagisme, l’alcool, l’excès de sucre dans son alimentation, l’abus de gras dans son alimentation et surement beaucoup d’autres choses encore favorisent les AVC, le cancer, le diabète, etc… Faudra-t-il dire un jour à un malade qui a une cirrhose du foie de ne pas venir à l’hôpital car c’est de sa faute si il est alcoolique? Et au fumeur atteint du cancer du poumon, allez ouste! Excès de cholestérol? Personne ne viendra lever le petit doigt si vous faites une crise cardiaque puisque vous n’aviez qu’à mieux surveiller votre alimentation! Et ainsi de suite, c’est sans fin, puisque la vie n’est qu’un longue maladie à l’issue fatale!

Pendant que le monde entier est autorisé à venir se faire soigner en France aux frais des français, ces derniers pourraient, à en croire certains, se voir priver de soins! Quelle folie! Quel monde!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?