Pascal Praud Eric Zemmour

Par jeudi 14 octobre 2021 Permalink 1

Non, les gens qui attaquent Zemmour n’ont pas le monopole du cœur comme il l’a rappelé en citant Giscard. Au contraire, les français le plus souvent les détestent. BHL, par exemple, qui déclare que Zemmour fait honte aux juifs, le dit de la même manière que les juifs, il y a deux mille ans, qui avaient honte de Jésus qui venait sauver les hommes. Je ris en écrivant cette phrase un brin exagérée mais le comportement de BHL avec Sarkozy, avec Hollande  ou avec Macron, au grand dam de la France me sort tellement par les yeux, mais ses subventions pour monter des pièces de théâtres que personne ne va voir à part les décadents présidents pré-cités sont si scandaleuses, mais ses reportages de guerres bidonnés que plus personne ne regardent même quand ils sont gratuits sont si risibles, que tout son comportement de donneur de leçon me révulse. La “prose enfiévrée pour le moins délirante”, dixit Zemmour, du philosophe, a néanmoins été l’angle d’attaque de Pascal Praud contre Eric Zemmour à 9 heures ce matin sur CNews.

Evidemment Eric Zemmour n’a jamais été mis en difficulté par “la figure absolu du traite” dixit Zemmour. Sa force est d’avoir théoriser la France d’aujourd’hui et de la rejeter en bloc. Le seul combat possible contre lui est de montrer que cette France d’aujourd’hui est au contraire pertinente et souhaitable. Alors les électeurs de choisir. Mais le “Malraux de carnaval qui veut faire sa guerre d’Espagne tous les deux ans”, dixit Zemmour, nous fait de la masturbation intellectuelle du genre de celle qui a finit par nous envoyer au moyen-orient, ou en Libye pour notre honte, du genre de celle qui voit le peuple français disparaître.

Il restait encore à Pascal Praud pour accabler Zemmour à tirer la carte Sarkozy avec son “symptôme du vide”. Il ne s’en priva pas mais fut renvoyé dans les cordes avec cette phrase: “nous sommes tous le symptôme du vide par rapport à De Gaulle”.

Il restait enfin Paris Match et la vie privée d’Eric Zemmour pour finir l’interview dans le caniveau. Cela eut pu se passer ainsi si Pascal Praud n’avait fait pour conclure amende honorable et reconnu la pertinence de ce qu’avait déclaré son interlocuteur pendant une heure. Il pleurnicha néanmoins sur la dureté de la vie politique ce à quoi Zemmour répliqua: “Je ne me laisserai pas insulter sans réagir”. Il porte déjà le costume d’un grand homme d’état.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?