Parrainages

Par jeudi 23 décembre 2021 Permalink 1

Valérie Pécresse refuse le débat avec les candidats n’ayant pas reçu leurs parrainages pour se présenter à l’élection présidentielle alors qu’il reste 3 mois pour les obtenir. Son équipe le fait même de façon méprisante se refusant “à servir de marchepieds aux candidats en recherche d’un souffle”. Cette agressivité veut cacher le malaise issu de ce déni de démocratie. Il s’agit bien sûr d’écarter toute confrontation avec Marine Le Pen et Eric Zemmour pour continuer à cacher le néant de sa pensée. Il reste alors éventuellement Anne Hidalgo qui, avec ses 3% d’intentions de vote, a tous ses parrainages, mais l’audimat serait terrible pour un tel duel n’intéressant strictement personne!

Notre démocratie marche sur la tête. Deux des candidats dans le quatuor de tête des prétendants à l’Elysée, Eric Zemmour et Marine Le pen, quatuor très largement devant le cinquième, Jean-Luc Mélenchon, risquent de ne pas pouvoir se présenter aux suffrages des français sans que ça ait l’air de déranger des personnalités dites démocrates, progressistes, humanistes ou je ne sais quel adjectif qualificatif grotesque dont la bien pensance a le secret pour s’auto-promouvoir.

Profitant de cet état de fait, Emmanuel Macron cherche à se mettre au-dessus de la campagne électorale le plus longtemps possible jouant les sages aux petits pieds en abreuvant le citoyen de considérations bizarres, absurdes, les mots manquent devant un tel tissu d’âneries sur dieu et la science, par exemple, dernière sortie en date dans L’Express du disciple de Paul Ricœur. Pauvre France! Pendant ce temps, Valérie Pécresse fait comme si elle était toute seule ce qui vaut sans doute mieux pour elle compte tenu d’une pensée guère charpentée qui l’autorisera plus tard comme le locataire de l’Elysée à dire tout et son contraire.

Macron Pécresse font tout pour que l’électeur ne sache pas vraiment pour qui il vote lorsqu’il déposera dans l’urne un bulletin à leur nom. Et on les comprend. Comment expliquer dans un pays qui part en lambeaux qu’il ne faut rien changer. Avec eux, le prochain quinquennat est bouclé d’avance. Les retraites, le pouvoir d’achat, les partenaires sociaux!!! Les réunions dureront des années entières! Pendant ce temps l’invasion migratoire continuera sous l’égide de Bruxelles avec qui l’un des deux devenu ou redevenu président négociera jusqu’à la fin des temps ou la fin de la France. Le prochain président s’apitoiera sur la délinquance pour se montrer proche des gens mais en noyant le poisson pour ne pas avoir à l’assimiler à l’immigration. Toute la prochaine majorité continuera à bavasser pour mieux procrastiner laissant les français en plein désarroi paralysés par la peur de perdre le revenu qui leur maintient la tête hors de l’eau.

Le jeu politique est dorénavant ainsi fait. Macron Pécresse s’entretiendront dans un duel télévisé avant de second tour de manière polie en pensant sur tout la même chose. Il s’agira avec leur 35% à eux deux de marginaliser près de deux tiers des français. Démocratie totalitaire, démocrature, dictature camouflée sous l’apparence de la démocratie, démocratie instaurant une société totalitaire. Tout cela est vrai avec la sociale démocratie en marche vers l’imposture.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?