Commémoration et pornographie

Par jeudi 6 juin 2019 Permalink 3

Bien que l'aphorisme "Le nationalisme, c'est la guerre" nous ait été rabâché tout au long de la campagne pour les élections européennes, Emmanuel Macron pour la commémoration du 75e anniversaire du débarquement ne cesse de célébrer de jeunes patriotes morts pour leur pays la conscience sereine, pleins de leur amour de la France. Comme leurs lettres sont émouvantes! Comme la fausseté mondialiste écœure! Elle se vautre dans la sensiblerie alors que le président et ceux qu'ils représentent n'ont de cesse de renier la nation française, de la disqualifier pour mieux faire surgir des structures supranationales. Leur duplicité nous frappe à la gueule et nous sonne alors que pour eux rien n'est possible hors la mondialisation. Non content d'avoir bradé notre industrie, d'avoir ridiculisé les ouvriers y travaillant soi-disant jamais assez compétitifs, non content de bazarder notre souveraineté à des organisations antidémocratiques, les voilà en train de saborder notre culture, nos us et coutumes en les remplaçant par un mode de vie venu d'Afrique. Ce n'est pas pour ça que sont morts tous ces jeunes résistants sous l'occupation allemande. Ils croyaient en la France éternelle que la IIIe république avait su mettre en exergue. Ils espéraient le retour prochain de notre ...

Le chantier Notre-Dame

Par mercredi 5 juin 2019 Permalink 4

Le chantier de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris n'en finit pas de créer des polémiques. Emmanuel Macron semble en avoir fait un vecteur de propagande pour son idéologie néolibérale. A travers de multiples dérogations aux règles strictes concernant la protection du patrimoine, il tente de montrer son efficacité pendant que de nombreux spécialistes y voit un abandon de nos vieilles pierres sur l'autel du profit, de la rentabilité, du marketing. Le président de la république est prêt à offrir des passe-droits en matière de commande publique, d'urbanisme, de construction, de préservation du patrimoine pour atteindre son objectif de refaire une flèche en 5 ans. Le ministre de la culture voit, en cette loi Notre Dame, une expérimentation à l'échelle parisienne de ce qui pourra se généraliser sur l'ensemble du territoire français. La réglementation contraignante concernant nos monuments historiques sera probablement mise à mal pour une cause que les défenseurs du patrimoine détectent être la facilitation du business, l’appât du gain, sous couvert, bien sûr, de création d'emploi justifiant toutes les libéralisations. Concernant la collecte de dons pour la restauration de Notre Dame, la Fondation du patrimoine clôt la souscription en en ouvrant une autre pour 2800 sites en France laissés ...

Italie, faites vos jeux!

D'importants événements politico-économiques se déroulent actuellement en Italie: -Depuis les élections européennes La Ligue rassemble désormais 35% des italiens au lieu de 17%. En revanche, le poids du Mouvement 5 Etoiles diminue comme peau de chagrin passant dans les urnes de 34% à 17%. -La crise gouvernementale latente entre les deux partis coalisés pourrait provoquer dès l'automne des élections législatives anticipées, Conte le président du conseil semblant être las. La Ligue prévoit déjà une future coalition gouvernementale avec Berlusconi et un petit parti d'extrême droite. M5S n'a cependant aucun intérêt à se compter actuellement. -Fort du résultat électoral très favorable, La Ligue hausse le ton aussi bien vis à vis de son partenaire M5S avec par exemple la mise en exergue de grands travaux refusés par ce dernier, que vis à vis de la commission européenne qui accuse le gouvernement italien d'"une déviation nette, claire et assumée" dixit Moscovici, de ses engagements budgétaires. -Du coup, Bruxelles annonce le lendemain des européennes (si la commission l'avait fait la veille, le nationalisme italien eût propulsé Salvini encore plus haut!) vouloir engager une procédure pour déficits excessifs à l'encontre de l'Italie. Salvini, le ministre de l'intérieur qui, en fait, s'occupe de tout comme un président du conseil, ...

Adieu Les Républicains!

Par lundi 3 juin 2019 Permalink 1

La crise est terrible pour ceux qui ont refusé de voir le nouveau clivage mondialiste souverainiste. Même Wauquiez va tenter de jouer solo en faisant oublier ses erreurs, alors que le parti Les Républicains est fini. A-t-il seulement commencé un jour? Même son nom LR, loin d'être conquérant, n'était qu'une réaction aux moqueries UMPS trop fondées. Dès le commencement, ses tenants étaient sur la défensive. Bien sûr, ils ont cru se donner un look américain en choisissant le nom du parti de Reagan et Bush. Mais Trump est arrivé et pour l'aréopage de la droite française, complexé, coincé par le politiquement correct, il n'était plus question de comparaison. Ne restait plus que ce drôle de nom au pluriel, pas toujours simple à placer dans une phrase sans qu'elle ne devienne bancale. Maintenant les adversaires de Wauquiez n'ont plus qu'à s'inscrire à LREM ou jouer les supplétifs du gouvernement dans un parti godillot, s'ils veulent sinon un avenir, du moins un job en politique. D'ailleurs, rien ne les a jamais différenciés d'Edouard Philippe. C'est le même camp de la vieille UDF. Celui des mondialistes, des immigrationnistes, le camp de ceux qui n'ont pas confiance en la France et aux français, qui ...

Laurent Wauquiez a raté le coche

Par samedi 1 juin 2019 Permalink 1

Laurent Wauquiez a raté le coche et Les Républicains avec lui. Non pas au moment des européennes où il a joué dans la demi-mesure mais juste après les élections présidentielles perdues, il y a deux ans. Le coup du congrès d'Epinay était une évidence suite à l'affaiblissement de Marine Le Pen dans son propre parti. Le rassemblement des droites, non plus avec le ventre mou centriste qui va là où ses intérêts le mène et actuellement c'est vers LREM, mais le rassemblement avec les nationalistes comme pouvaient être beaucoup de gaullistes dans le temps. Wauquiez pouvait endosser alors le costume de Mitterrand, du coté opposé. Mais pour ce faire il eut fallu qu'il soit psychologiquement assez fort pour se rire des médias, relais acharnés de la bien-pensance. Le problème de Wauquiez est qu'il n'est pas assez fort pour ça. Et il croit en plus qu'en épargnant les Pécresse, Estrosi, Bertrand ou Larcher qui ne représentent qu'eux-mêmes, mais avec force et vigueur parce qu'ils ont des grandes gueules, il peut faire du Sarkozy. Il a complètement tort. L'époque de Sarkozy et de l'UMP sont finies. L'union n'a de sens qu'avec les nationalistes qui représentent un vrai courant de pensée dans l'opinion. C'est ...

Le droit à l’avortement comme une alerte

Par vendredi 31 mai 2019 Permalink 1

Le droit à l'avortement est redevenu un sujet à la mode. En France, les plus extrémistes de la manif pour tous en avait fait un de leur thème. Depuis l'élection de Donald Trump, des femmes aux US sentent leur libre arbitre menacé. Cette situation doit sans doute être considérée dans un contexte plus global de religiosité exacerbée. Le droit des femmes n'est pas le seul à être remis en cause. Celui des homosexuels ne l'est pas moins. A chaque fois cela commence par la tenue vestimentaire avec des jupes "trop" courtes par exemple ou pour les hommes des manières "exagérément" féminines. La violence est alors primitivement appelée à la rescousse. Puis renaissent les traitements philosophiques de ces thèmes qu'on croyait disparus, utilisés pour justifier l'inacceptable remise en cause des libertés individuelles. Alors que les Etats Unis ont tendance à se soumettre à l'idéologie en vogue, la France résiste. On voit bien que les prises de position archaïque du LR de Wauquiez ne font pas recette. Et ne soyons pas toujours négatifs, il s'agit d'un honneur pour la France soumise au vent de l'islamisation forcée. Tout en s'y laissant embarquer dans des villes et quartiers de plus en plus nombreux, elle refuse ...

Excès de démocratie: réélection pour la Knesset

Par jeudi 30 mai 2019 Permalink 2

Israël est accusé maintenant d'excès de démocratie. En effet, faute d'un consensus majoritaire pour gouverner le pays, ses citoyens retourneront aux urnes en septembre pour la seconde fois cette année pour élire leurs représentants à la Knesset. Le parlement s'est donc dissout avec pour résultat deux élections la même année dans une région du monde où les habitants aimeraient surement avoir le droit de voter de temps en temps. C'est ni plus, ni moins que de la provocation! D'ailleurs les journalistes de Libération s'en offusquent accusant Benjamin Netanyahu de tous les péchés... On est en train de se moquer du monde en Algérie en interdisant aux algériens de s'autodéterminer. On diffame un leader palestinien (Ashraf Jabari) qui prône pour son pays la croissance économique uniquement pour pouvoir continuer à faire de ces arabes des martyres. Même en France, on fait en sorte depuis trente ans que les élections ne tirent jamais à conséquence, soit en criant "fascisme" outrancièrement au nom de Le Pen, soit en reniant un choix référendaire concernant la constitution européenne. Mais des israéliens qui votent deux fois, ça ce serait un véritable scandale dû à l'affreux jojo premier ministre qui a le tort d'être réélu à chaque ...

Le terroriste de Lyon appelé “jeune homme”

Par mercredi 29 mai 2019 Permalink 2

Certaines façons de s'exprimer de la part des médias sont insupportables. Le terroriste de Lyon n'est plus qu'appelé "le jeune homme". Le jeune homme!!! Ce salopard de 24 ans qui a envoyé à l’hôpital des innocents dont une gamine de 8 ans, qui aurait pu tuer des passants avec sa bombe, est simplement qualifié de "jeune homme". Mais pourquoi tant d'égards? Ce clandestin illégalement en France par définition, criminel dans le pays dans lequel il est entré, ne mérite que la vindicte. Ce n'est pas la faute de la France si son pays, l'Algérie, complètement délabré, dirigé par des corrompus, ne lui offre aucun avenir. Malgré son statut ou plutôt son non-statut, un service public, un lycée, l'a embauché pour lui confier la garde de notre jeunesse. Notre administration est folle et, comme pour la dédouaner, les journalistes expliquent que le "jeune homme" n'était nulle part repéré, riait avec les élèves qui l'appelait "le petit barbu", dont il était chargé de s'occuper. Pour un peu on lui donnerait les palmes académiques. Et ses voisins!!! Comme ils sont surpris. Un "jeune homme" si gentil, si poli. Et une bonne famille en plus de ça. Bon pour le moment ils sont tous ...

Des élections européennes qui dégoûtent

Par mardi 28 mai 2019 Permalink 4

Le Rassemblement National a gagné les élections européennes, mais pas assez... Ceux qui ont été votés dimanche l'ont fait pour rien. ça n'a servi à rien. Le vote du statu quo a su mobiliser les riches. 16e arrondissement de Paris, Neuilly, Boulogne! LREM a perdu de trop peu pour que Macron ne gagne pas. D'une certaine manière, ayant obtenu presque le même score qu'au premier tour des présidentielles, le président se sent re légitimé. Le mouvement des gilets jaunes passe par pertes et profits. Sans conséquence. Pourtant aux législatives d'il y a deux ans que personne ne mentionne, la majorité présidentielle avait obtenu 32 % des suffrages au premier tour. Dimanche dernier, elle obtint 23 %! Quelle dégringolade! Never mind comme disent les anglais qui ont inventé la démocratie, invention bien mal assimilée en France actuellement... 11 % des électeurs sur l'ensemble du corps électoral font confiance à Macron et son équipe deux ans après qu'ils débutent leur travail et tout le monde s'en satisfait comme si nos institutions n'étaient pas en train de sombrer. La France est bancale. Sa démocratie fout le camp en partie à cause de l'épouvantail Le Pen mis en place par Mitterrand. C'est un cas très ...

Considérations à propos des européennes

Par lundi 27 mai 2019 Permalink 2

Quelques considérations à la suite des résultats des élections européennes n'ont guère été soulignées depuis hier soir par les commentateurs, tant obsédés qu'ils sont, à l'idée de prononcer à tout bout de chant, les mots "extrême droite", "extrême droite", "extrême droite". Veulent-ils ainsi persuader leurs auditeurs? Peu probable, ils ne sont quand même pas si naïfs! En revanche ils se donnent à bon compte des attitudes de résistants alors qu'ils ne risquent strictement rien, attitude bien en ligne avec leur soumission à l'égard du pouvoir et des capitaines d'industrie qui les emploient. Remarquons d'abord que pour un scrutin à l'échelle européenne, il est plus facile de mobiliser les europhiles que les eurosceptiques forcément moins intéressés par une représentation parlementaire extra-nationale. L'abstention de 50 % est donc très majoritairement le fait de ceux qui n'attendent rien de l'Union Européenne en laquelle ils ne croient pas. Malgré cela dans trois des quatre pays les plus importants de l'UE, c'est-à-dire le Royaume-Uni, la France et l'Italie, ce sont les eurosceptiques qui arrivent en tête. A noter en plus qu'en ex RDA, l'AfD sort vainqueur! Soulignons aussi que la relative réussite des écologistes tient au fait que si il y a bien un sujet ...