Oscar Dominguez (1906-1957)

Par samedi 23 novembre 2019 Permalink 1

L’extravagant Oscar Dominguez était physiquement un colosse. Un colosse au pied d’argile qui se suicida à Paris à 51 ans. L’ultime peintre maudit de Montparnasse rejoint le mouvement surréaliste entraîné par André Breton lui-même. Les paysages extraordinaires de son île natale de Tenerife conduisent naturellement Dominguez sur la voie d’une peinture et de quelques sculptures pour la plupart si fragiles qu’elles ont disparu, aux caractéristiques énigmatiques faites d’images oniriques peintes avec une précision méticuleuse. Une nouvelle réalité naît sous le pinceau de l’artiste caractéristique de ce qui est appelé l’onirisme surréaliste. Une mythologie de la nuit des temps se conjugue à des objets modernes, des mouvements mécaniques.

Le peintre espagnol est plutôt rare sur le marché de l’art français. En une, une oeuvre de 1937 intitulée “Madamme”, 61 x 50,5 cm, vendue chez Christie’s à Londres, le 4 février 2015. Elle fit 589 850 €. Ci-dessous, vendue en France, cette fois, chez Chambéry Savoie enchères ovv le 15 mai 2017, le tableau, huile sur toile intitulée “Composition lithochronique”, 57 x 70 cm, fut adjugé 413 000 €.

Pour finir une oeuvre dans un registre différent d’Oscar Dominguez, plus tardive, de 1951, intitulée “les trois femmes”, succubes surréalistes, 22 x 27 cm, fut vendue chez Côte basque enchères le 27 avril 2019 pour 19 440 €.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?