Olivier Faure, le premier dans la liste

Par jeudi 20 février 2020 Permalink 1

ça y est! On y est! Ils commencent à s’envoyer à la tête leurs frasques sexuelles et sentimentales. Il fallait s’y attendre. Le concert d’indignation contre la diffusion des scènes masturbatoires de Benjamin Griveaux n’avait strictement rien d’innocent. Chacun dans la classe politico-journalistique pensait à soi en larmoyant hypocritement sur son collègue la main prise dans le pot de confiture, si je puis m’exprimer ainsi. Castaner a lancé les premières salves contre Olivier Faure… qu’il aime tant, se défend-il maintenant. Le président du Parti Socialiste n’aurait donc aucune leçon de morale à donner à personne après tous ses divorces, divorces qu’on comprend à demi-mot avoir révélé des libertinages divers et variés.

Notre classe politique semble donc présenter une conduite perverse dans la sphère privée. La question que le citoyen se pose forcément est si la frontière est si étanche que cela entre vie publique et vie privée. Est-ce qu’un débauché peut faire fi de ce qu’il est quand il prend en main (!) les affaires de l’état? Les américains ont déjà depuis longtemps répondu non à cette question. Un pervers restera pervers quelque soit le thème qui l’habite! La nation doit s’en méfier. En France nos oligarques s’acharnent à nous expliquer qu’ils peuvent faire preuve d’une telle duplicité que ce qu’ils font à un moment donné n’a aucun impact sur ce qu’ils feront ensuite. Est-ce d’ailleurs vraiment rassurant?

En tout cas, on voit que dans l’affaire Griveaux, les passions de l’ancien porte parole du gouvernement l’entraînent à diffuser de la pornographie pour, comme on aurait dit en 68, “jouir sans entrave” au mépris du risque complètement évident qu’il prend. L’issue de cette affaire devient presque une happy end puisque, à tout moment, cet individu aurait pu être l’objet de chantage de la part d’une puissance étrangère auquel il n’eut peut-être pas su résister. Décidément Piotr Pavlenski est un saint homme en ayant permis à tous de voir qui était ce Griveaux avant qu’il ne soit trop tard.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?