Ode à la frange capricieuse et défaitiste

Par lundi 19 juillet 2021 Permalink 1

“La frange capricieuse et défaitiste” dixit Gabriel Attal, porte parole du gouvernement, attaque maintenant des centres de vaccination. A vouloir absolument cliver, le gouvernement récolte la zizanie. Il dresse les français les uns contre les autres, incapable de convaincre tout simplement parce qu’il est tout à fait impossible scientifiquement de le faire. Le pouvoir peut juste inciter, persuader aussi s’il était capable d’un peu de finesse, s’il était un tant soit peu aimé.

La justification de la vaccination se situe au niveau national. Que toute une collectivité soit vacciner contre le covid-19 est à la rigueur une solution pour revenir à une vie en société normale. C’est un moyen de retour à une activité économique correcte. Pour la collectivité le choix du tous vaccinés est incontestablement une solution rapide et pour le moment, compte tenu des variants, efficace. Mais même à ce niveau à cause de la folle perméabilité de nos frontières, la vaccination généralisée est sujette à discussion puisque le vaccin n’empêche pas la contamination mais juste les cas graves.

Individuellement, la vaccination reste un pari risqué sur l’avenir. Il est évident que ce n’est pas parce qu’il y a des centaines de millions de vaccinés à travers le monde que des effets indésirables du vaccin comme un vieillissement cellulaire prématuré ne peuvent pas apparaître dans les années à venir. L’argument du nombre des vaccinés est fallacieux et il faut se méfier de ceux qui l’emploient. Le vaccin pourrait être dangereux à long terme, c’est bien pour ça qu’au début il n’était recommandé qu’aux personnes âgées.

Alors la vaccination se comprend comme une mobilisation générale lors d’une entrée en guerre. Le troufion, le vacciné doit être prêt à donner sa vie pour sa patrie. On voit que cela ne marche pas naturellement. Peu de gens ont actuellement envie de donner leur vie pour une France que nos aïeux ne reconnaîtraient pas, pour une France dirigée par une ploutocratie. Personne ne sauvera sans y être forcé ces plus fortunés qui deviennent de plus en plus d’une arrogance qui donne plutôt envie de leur couper la tête.

Emmanuel Macron a donc décidé de tordre le bras à la résistance en imposant un passe sanitaire destiné à devenir un passe vaccinal obligatoire. Les moins révoltés, les plus apeurés face à l’autorité se rallient depuis quelques jours comme ils se sont rallier à Pétain en 40. Il reste un noyau dur qui est en train de prendre le maquis. Non vaccinés ou même vaccinés, des gens refusent la dictature sanitaire car il s’agit bien de cela quand, dans un département comme les Pyrénées Orientales, est réinstauré le couvre-feu par le fait du prince pendant qu’en même temps les anglais recouvrent la liberté.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?

13 visiteur(s) en ligne actuellement
1 visiteur(s), 12 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 45 , à 03:32 pm UTC
Ce mois: 49 , à 07-05-2021 12:22 am UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC