Nature morte de Louis Block 1879 – 1909

Par samedi 2 octobre 2021 Permalink 1

La nature morte, en une, témoigne d’une technique remarquable, d’une minutie diabolique. Sa composition n’est pas particulièrement originale, certes. Il y manque peut-être un chat marchant précautionneusement entre les vieux livres pour pimenter l’oeuvre ou une enluminure au caractère surprenant enjolivant une feuille. Mais la critique est aisée… Le peintre, absolument pas concerné par les avant-gardes sévissant en France au même moment, s’est concentré sur l’illusion parfaite, sur le fouillis très calculé de la scène particulièrement plaisant à regarder.

Ce tableau, une aquarelle sur papier, est l’oeuvre d’un britannique, mal connu, actif à la fin du XIXe siècle. Nommé Louis Block, spécialiste des natures mortes, il bénéficia d’une exposition post mortem dans le New Jersey au Mana Contemporary, et quelques unes de ses créations passent parfois sous le feu des enchères. Son meilleur score semble avoir été réalisé chez Sotheby’s à Londres en 2015 pour le tableau ci-dessous, une aquarelle sur papier intitulée “Sauf homme vivant, il n’y a rien de plus merveilleux que les livres” qui trouva acquéreur pour 6 700 € environ.

Mais pour en revenir à notre tableau en une, “Nature morte aux livres anciens”, 32 x 57 cm, la maison Villanfray ovv le présentait hier à Drouot dans une petite vacation listée. Il fut acheté pas loin de 2 300 € par un téléphone sans qu’il n’y ait la moindre bataille d’enchères. Les artistes anglais sont décidément souvent snobés dans l’hexagone…

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?