Mille entailles

Par lundi 26 avril 2021 Permalink 1

La stratégie des mille entailles a été évoqué par l’excellent Thierry Mariani à la suite du meurtre de la policière de Rambouillet. Elle appelle les musulmans à frapper l’ennemi par des attaques de basse intensité, où qu’il soit, pour l’épuiser peu à peu et vaincre sa capacité de résilience. Ces attaques “low cost” ne sont pas le fruit du hasard mais sont effectuées dans le but d’infliger milles blessures aux mécréants pour qu’à la fin ils ne s’en remettent pas. L’action de Kobili Traoré criant Allah akbar en torturant et assassinant Sarah Halimi est d’ailleurs dans la même veine même si la justice française refuse de l’admettre.

En fait ces “mille entailles” gênent particulièrement nos institutions qui refusent d’user de leur pouvoir régalien pour lutter réellement contre ce terrorisme. C’est un sujet qu’elles ne peuvent pas renvoyer à l’Union Européenne. C’est un sujet qui incombe exclusivement au gouvernement français. Mais il est incapable d’y faire face efficacement puisqu’il ne conçoit plus sa présence que sous la tutelle de Bruxelles. Là il faudrait combattre une stratégie maligne de la part de l’ennemi avec force et vigueur en faisant preuve de courage quitte à heurter les parangons du droit de l’hommisme, quitte à être critiqué par les internationalistes d’extrême gauche ou les ultralibéraux de droite. Le lâche pouvoir qu’on connait en France depuis des années, n’ose pas une telle indépendance comportementale exigeant une reprise en main des flux migratoires et l’expulsion des étrangers irréguliers et de ceux qui, ne travaillant pas, n’ont rien à faire en France.

Il est donc plus simple de répéter bêtement que les tentatives séparatistes sont le fruit d’une minorité de musulmans. Les chiffres montrent que cela est de plus en plus faux, en particulier chez les moins de 20 ans. Et la conséquence de ce phénomène est que si l’état n’accède pas à cette volonté de session, ne cède pas aux exigences des immigrés, ses bases seront détruites et les français mourront à la pelle.

Beaucoup de citoyens maintenant en sont conscients.

Hier, place du Trocadéro, lors du rassemblement pour que justice soit rendue à Sarah Halimi, s’il y avait majoritairement des juifs, d’autres personnes étaient aussi en soutien comprenant bien que ce n’était pas seulement l’affaire de la communauté juive mais de la communauté nationale toute entière. Il y avait par exemple des noirs qui sont bien placés pour savoir que le respect dû à tout être humain doit traverser toutes les races sans distinction. Il y avait aussi, bien sûr, des… “gaulois”. J’entendais un petit groupe de personnes derrière moi compatissant au drame de la victime qui remarquait en même temps que les juifs qui étaient présents, avaient la chance d’avoir une possibilité de repli avec Israël alors qu’elles n’avaient pas d’autres choix que de subir ou résister en France. Il s’agissait de jeunes qui n’avaient pas 30 ans. Quand les enfants d’une nation en sont là, c’est que leurs pères ont été et restent bien lamentables. Quand les enfants d’une nation en sont là, c’est que celle-ci n’est pas loin de disparaître.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?