Meuble-scriban et secrétaire en armoire

Par vendredi 30 novembre 2018 Permalink 1

Bien curieux marché que celui des objets d’art actuellement! Un dessin plutôt abouti d’André Lhote a à peine dépassé 400 € avec les frais dans une vente à Drouot hier chez Kahn ovv. Régulièrement des commodes, anciennes sont ravalées à quelques centaines d’euros et il se vendra un petit meuble de Basse Bretagne, souvent début XXe, plus cher qu’un meuble XVIIIe! Enfin pas tout le temps, heureusement!

Le secrétaire armoire, en une, 248 x 143 x 55 cm, appelé parfois meuble-scriban, en noyer et ronce de noyer avec un  bâti de sapin, a fait l’objet d’une âpre bataille d’enchères chez Marc Arthur Kohn le 28 novembre à Drouot. Sa forme massive au décor un peu compliqué mais abondant est d’après la fiche un travail de l’Italie du nord. Il eut pu être allemand, les pays germaniques ayant aussi beaucoup apprécié ce genre ou encore hollandais puisque c’est probablement la Hollande qui crée la première, au XVIIIe siècle, ces secrétaires à pente surmontées d’un corps formant souvent bibliothèque. Le nôtre d’Italie du nord, donc, fut débattu entre des acheteurs italiens en salle et un téléphone. Bien que l’estimation basse, ridiculement basse fût à 8000 €,  le meuble monta à 40 000 € et le téléphone l’emporta. Ci dessous la partie haute du meuble ouvert.

Mais faut-il vraiment s’étonner de ce beau résultat? Probablement pas, un autre meuble-scriban en acajou cette fois, ci-dessous, le 27 juin 2017 à l’hôtel de vente de Libourne-St Emilion avait fait 30 655 €. Il s’agissait là d’un travail bordelais.

Frédéric Le Quer