Meeting de Mélenchon à Nantes

Par lundi 17 janvier 2022 Permalink

Immersif et olfactif, le meeting de Mélenchon avait fait rappliquer le Futuroscope en Loire Atlantique. La Méditerranée, forcément la Méditerranée, dansait le long des golfes clairs tout autour des militants. Pas d’embruns, mais surtout, parait-il, il manquait les odeurs malgré la promesse du candidat. Enfin, les promesses non tenues de la gauche sont un grand classique quand elle est au pied du mur.

La forme a été mise en exergue pour oublier l’absence de fond. Toujours pareil. Une utopie naïve, rousseauiste, teintée d’une méchanceté vicieuse à l’égard de ce qui est français rendait le propos aussi woke que possible. Je vais néanmoins citer la seule partie à laquelle je souscris en partie, et encore puisqu’il semble de plus en plus probable que le virus soit sorti du laboratoire de Wuhan, c’est en rapport avec le monde animal. ça fait mouche cependant: “Avec la déforestation les animaux sauvages contaminent les animaux domestiques et les animaux domestiques les êtres humains après avoir été martyrisés dans les élevages hyper intensifs dans lesquels on les enferme. Et alors, la maladie se propage, et alors ils inventent des passes sanitaires, et des vaccins à une, 2, 3, 4, 5 doses sans fermer un seul élevage intensif et sans faire cesser le martyr des animaux.”

En revanche les histoires de Mélenchon sur la migration des tribus préhistoriques qui a permis de faire progresser les connaissances de l’humanité étaient grotesques et plus tristes que risibles. Il tentait de justifier ainsi la perte de notre identité national dans un salmigondis immigrationniste. Mais ces gens qui viennent d’Afrique n’ont rien à  apporter et tout le problème est là; ils viennent, une main devant, une main derrière, comme disent les arabes, pour se servir, et à force de se servir détruire le peuple français et faire plonger la France au niveau de leur pays d’origine. C’est juste un fait tous les jours constaté. Mélenchon invente. Mélenchon manipule l’histoire et le présent à l’aune de son idéologie. Sa partisanerie obtuse nous fait complètement lâcher prise et ses phrases deviennent inaudibles.

Mélenchon aurait pu être un homme politique intéressant, intéressant comme l’est Zemmour, quelqu’un qui ne parle pas pour ne rien dire; il n’est qu’un docteur Folamour idolâtrant la bombe migratoire qu’il chevauche allègrement.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?