Match Merkel-Seehofer

Par Lundi 2 juillet 2018 Permalink 2

On croyait Angela Merkel sortie d’affaire dans sa guerre avec son ministre de l’intérieur, Horst Seehofer, après qu’elle ait déclaré s’être mise d’accord pour réexpédier les migrants venus sur le sol allemand dans le pays d’Europe où ils avaient été enregistrés, soit en clair il s’agissait de la mort de l’espace Schengen puisque la libre circulation devenait interdite. Mais, en fait, à en croire le groupe de Visegrad, l’Autriche et l’Italie, elle mentait! Ces pays ne sont pas prêts à reprendre les migrants qui ont quitté leur territoire pour voir si l’herbe est plus verte outre Rhin. Leur opinion publique est soulagée. Celle de la Bavière est au bord de la crise de nerf!

La CDU et la CSU, parti bavarois frère jusqu’à il y a peu, vont se rencontrer pour une réunion de la dernière chance ce soir à 17h. Seehofer (CSU, ministre de l’intérieur) a mis la démission de toutes ses fonctions en jeu. Les hommes politiques allemands ne tergiversent décidément pas! Mais le psychodrame s’explique principalement à l’aune des élections fédérales qui vont avoir lieu cet automne en Bavière. AfD, le parti anti immigration, est sur les talons de la CSU qui doit maintenant muscler son jeu s’il ne veut pas voir les électeurs se détourner de lui. Pour la première fois depuis longtemps les chiffres de la criminalité augmentent à Munich et le rapprochement avec les nouveaux entrants est vite fait.

La crise politique bat son plein. Dans quelques heures les allemands sauront si la coalition gouvernementale éclate et s’ils retournent aux urnes. Tous les médias sont farouchement pro Merkel et mettent en avant des sondages montrant un soi-disant manque de soutien pour Seehofer. Ils parient aussi sur une autre coalition après juste 100 jours d’existence débarrassée de la CSU et faisant entrer les Verts. La question est dorénavant de savoir si la CSU va tenter un grand chamboule-tout.

Frédéric Le Quer