Marseille fait sécession

Par jeudi 27 août 2020 Permalink 1

Marseille accentue la sécession avec Paris. Décidément le gouvernement ne contrôle plus rien. Incapable de lutter contre l’hégémonisme islamique en banlieue, dépassé sur le front de la sécurité des biens et des personnes, rendu ridicule par les gangs de trafiquants de drogue se riant de sa police, subventionnant naïvement des entreprises privées qui ne pensent que licenciement et délocalisation, le voilà maintenant aux prises avec une région qui refuse son diktat sanitaire. La maire, Michèle Rubirola et la présidente des Bouches du Rhône, Martine Vassal, sous l’égide du professeur Raoult, narguent le premier ministre et sa conférence de presse en en organisant une de leur coté au même moment comme une façon de lui dire “cause toujours, tu m’intéresses!”.  Et tant pis si les chaînes d’info en continu, à part Cnews, préfèrent ignorer ce moment pour continuer à promouvoir le gouvernement. Les deux femmes politiquement opposés se retrouvent pour estimer que Paris n’a pas à obliger la fermeture des bars et des restaurants à 23h dans la deuxième ville de France vu qu’on y meurt deux fois moins que dans la capitale. Les trois célébrités s’accordent pour dire que la situation sanitaire n’est absolument pas aussi dramatique que le dit le pouvoir central. Mieux, le ponte ne se cache plus pour insinuer avec l’accord tacite des deux femmes que la peur est une bien mauvaise conseillère d’un gouvernement qui perd ses nerfs alors que du 15 juin au 15 août la gravité de la maladie diminue, qu’il y a de moins en moins de malades en réanimation et qu’il y a de moins en moins de morts avec une répartition par âge équivalente à celle d’avant.

Cependant, pour Castex et Véran peu importe les données objectives vu qu’ils en sont maintenant à imposer le port du masque dans tout Paris à l’extérieur ce qui scientifiquement est une absurdité. Véran aurait d’ailleurs bien reconfiné Marseille si il l’avait pu mais il y a encore en France quelques limites à l’autoritarisme aveugle du pouvoir central. Sa folie dirigiste uniquement là pour faire oublier le laxisme et les errements du commencement de l’épidémie crée un comportement insurrectionnel de la part d’une région. Véran qui s’y déplace ce soir, part quasiment en territoire ennemi! Le déliquescence du macronisme  s’accentue chaque jour davantage.

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?