Macron est congédiable aux présidentielles 2022

Par lundi 18 novembre 2019 Permalink 1

Emmanuel Macron peut perdre les élections présidentielles 2022. Malgré les tentatives médiatiques de démoralisation du peuple français pour qu’il s’abstienne de voter en croyant les jeux faits, l’hypothèse est vraisemblable. La personnalité de Macron révulse.

En prenant comme postulat que Marine Le Pen sera au second tour, la seule manière pour faire échouer l’actuel président est que lui ne le soit pas. Lapalissade? Pas vraiment. Alors qu’il avait battu tous ses opposants en 2017 au premier tour, il faut un opposant qui puisse le dépasser au 1er tour de 2022 en plus de Marine Le Pen. Et cela se joue à quelques points près. Et cela est jouable. En deux ans et demi une figure à la fois suffisamment charismatique pour les français et qui n’effraie pas assez l’oligarchie pour que les médias organisent un tout sauf elle, est probablement capable d’émerger. Nos caciques doivent voir en elle un moindre mal et pour cela les mouvements sociaux doivent se poursuivre au point de faire peur comme il y a un an. Alors que certains envisagent déjà les événements de samedi comme un baroud d’honneur, il ne tient qu’aux gilets jaunes de prouver qu’il s’agit d’une résurrection. La situation du président actuel sera intenable sur le long terme et il échouera en 2022.

Le peuple français a donc son avenir entre les mains. Plus que jamais les gilets jaunes doivent se mobiliser quitte à se servir des syndicats. La constance dans la contestation est la bonne stratégie et une figure politique émergera d’elle-même. Un an avant le scrutin est suffisant. Macron ne tient que grâce à ses forces de l’ordre, ses forces répressives qui le soutiennent et continueront à la soutenir tant qu’elles en croqueront.

Alors, les urnes peuvent battre en brèche le pouvoir actuel à condition bien sûr que des élections soient bien organisées. Tout est possible car si la contestation est importante on pourra très bien expliquer que les conditions ne sont pas requises pour un scrutin démocratique. Attendons-nous à tout! La cocotte-minute politique et sociale commence juste à siffler.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?