Macron déjà au second tour de la présidentielle

Par mercredi 2 mars 2022 Permalink

Il apparaît maintenant qu’Emmanuel Macron ne fera pas campagne pour le premier tour de la présidentielle. Il en avait surement rêvé, l’Ukraine lui offre sur un plateau l’opportunité de ne pas avoir à faire aux gens qui ne sont rien. Déjà il a échappé aux agriculteurs. Macron va pouvoir rester au sommet de son monde, entre gens éduqués, ignorant des aspirations du peuple, ancrant résolument la France dans l’Europe, l’Europe dans le monde occidental, ce dernier lui-même ouvert aux quatre vents, ancrant donc en fait la France nulle part, la laissant dériver au gré d’une population venue de partout à qui comme chez Mc Donald, on dit, venez comme vous êtes. Avec ses 25 % d’intentions de vote au premier tour, il n’a pas de concurrents.

Pourtant, si Pécresse est un clone du président actuel, si Mélenchon est un utopiste incapable de se frotter aux réalités, si Marine Le Pen et son équipe ne sont probablement pas au niveau (on reconnait leurs partisans sur Facebook au fait qu’ils font une faute d’orthographe par mot), Zemmour incontestablement propose autre chose, une alternative crédible avec une France souveraine vis à vis des autres, se protégeant enfin, mais libérale à l’intérieur de son périmètre.

Hélas, personne ne veut en discuter et Macron le dernier. Car pour lui c’est l’aubaine du siècle. Les médias rabâchent aux français qu’ils doivent être unis derrière leur chef en temps de guerre. Ces derniers gobent tout comme ils avaient gobé en 40 l’idée d’être comme l’assemblée nationale de l’époque unis derrière Pétain. Ils sont unanimes et quand ils sont unanimes comme ça, on peut être sûrs qu’ils sont dans l’erreur.

Alors encore une fois la démocratie est bafouée mais le XXIe siècle est le siècle de la démocratie bafouée.

Donc Emmanuel Macron va nous faire une toute petite déclaration de candidature peut-être même via l’AFP à comparer à celle formidable d’Eric Zemmour à la fois très écrite et très mise en scène. Mais personne ne comparera car les journalistes s’empresseront d’expliquer ce service minimum non pas par son incompétence, son incapacité à dire réellement quelque chose quand il parle aux français, mais par ses préoccupations pour la paix dans le monde! Implacable démonstration. Grandiose entourloupe. Plus de bilan à défendre tant il est indéfendable.

Il ne reste plus qu’à escamoter aussi le second tour de la présidentielle. Je ne me fais pas de souci pour lui, avec l’aide du deep state comme disent les américains, Macron trouvera bien le moyen.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?