Macron, à vue de nez

Par mercredi 26 décembre 2018 Permalink 1

Emmanuel Macron fume le cigare, ne dort pratiquement pas et suis un régime draconien imposé par Brigitte Macron son épouse. Cette situation l’amène à adresser des messages à son entourage au milieu de la nuit ce qui, parait-il, épuise le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler. Des ministres l’ont en revanche envoyé sur les roses… Les médias présentent ceci comme les agissements d’un surhomme, d’un dieu, de Jupiter…

Mais le contenu des Macronleaks qui n’a pratiquement pas été révélé par la presse qui s’est soumise sans le plus petit écart aux recommandations de ne rien dire, diffuse une musique un peu différente. Ceux-ci mettent quelques coups de ciseaux à l’image d’Épinal. Les informations qui ont fuitées, ont laissé apparaître des activités curieuses dans la vie et dans l’entourage du banquier d’affaires de chez Rotschild devenu chef d’état. Concernant l’entourage, il semblerait qu’un assistant parlementaire d’un député socialiste devenu LREM faisait livrer des amphétamines à l’assemblée nationale via des commandes sur un site de vente de drogues chimiques (www.buckled.eu). Sur le plan personnel, d’autres emails dont l’authenticité n’est pas vérifiée, allèguent qu’un homme dénommé Raphael Coulhon qui travaille étroitement avec Macron, a adressé à un associé un message avec cette unique phrase, « ne pas oublier l’achat de la c.. pour le boss », c étant la lettre qui désigne généralement la cocaïne.

Le commerce de stupéfiant est maintenant intégré à notre produit intérieur brut! Les jeunes antillais en photo dans les bras d’Emmanuel Macron sont des trafiquants de drogue.

Rappelons que l’usage de la cocaïne provoque une euphorie fébrile, un sentiment de puissance intellectuelle et physique et une suppression de la fatigue! L’un des symptômes est que l’utilisateur a le nez sec qui lui gratte avec l’impression d’avoir envie d’y retirer quelque chose alors qu’il n’y a rien.

Frédéric Le Quer