Macron à Cergy Pontoise

Par jeudi 28 avril 2022 Permalink

Après les élections présidentielles, Emmanuel Macron a, un instant, cru en sa popularité. Sa sortie à Cergy Pontoise, moins de 72 heures plus tard, a eu tôt fait de lui remettre les pieds sur terre. Malgré tous les filtres mis en place par son service d’ordre, des tomates lui ont été envoyées dans la tronche.

Ah! Cergy Pontoise! La ville sublimée dans les années 80 par Eric Rohmer dans “L’ami de mon amie”! Le cinéaste prenait à cette époque le monde tel qu’il était, tel qu’un architecte de ville nouvelle l’avait voulu, et en faisait une charmante comédie romantique. Et les spectateurs de rêver de vivre un jour là-bas un grand amour à la Rohmer, d’y rencontrer ses jolies, jamais vraiment belles mais toujours jolies actrices, en revanche systématiquement très intellos, à la voix douce, au ton lisse un peu décalé et tout ça quitte à se taper trois quarts d’heure de transport en commun pour rejoindre Paris! Ah! L’architecture des villes nouvelles avec ses grandes barres en bétons mais aussi ses pelouses, ses plans d’eau, ses marronniers par ci par là! On aurait vraiment presque pu en rêver.

2022. Cergy Pontoise et alentours en un mois: Un couple violemment agressé par 2 individus. Un quadragénaire hospitalisé après avoir été tabassé et lacéré à un bras. Des abribus vandalisés. Une femme victime d’une agression à la seringue. 2,5 kg de cannabis et 45 000 € saisis… J’arrête là. Trop long. Tout le Val d’Oise est à l’avenant.

Il est bien loin Eric Rohmer. Nos chances pour la France ont pris depuis longtemps possession de l’endroit. Pas la moindre diversité à l’horizon. Tout est islamo-africain. Même les vendeuses en pharmacie sont voilées! Pour Emmanuel Macron c’est le Pérou, c’est sa France rêvée. Gageons que quelques fruits pourris ne l’auront même pas réveillé! Il nous veut ainsi et il substitue le peuple français à ces gens. Apparemment Mélenchon y est préféré. Il va encore plus loin dans l’islamo gauchisme. Il y aura toujours quelqu’un pour aller plus loin dans cette horrible dérive jusqu’à ce que la France s’appelle le Francistan.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?