L’islamisation française

Par mercredi 9 octobre 2019 Permalink 1

Les quatre morts de la préfecture vont passer en pertes et profits du bilan de l’islamisation française. Le débat sur l’immigration a, comme prévu, tourné en mascarade. Tout le monde le savait et nos députés ne se sont même pas déplacés pour y assister! Le chef de l’état ne fera rien de concret pour protéger ses concitoyens. Le discours de Macron lors de la cérémonie aux victimes de la préfecture a fait part d’un concept original, une société de vigilance. Néanmoins il s’est immédiatement chargé de proclamer qu’il ne fallait pas de suspicion… Alors qu’est-ce que veut dire ce politicien? Rien, du blabla. Ses traducteurs officiels, débateurs professionnels des chaînes d’info en continue, se sont répandus sur toutes les ondes pour expliquer que vigilance n’était pas délation. A quoi bon être vigilant dans ce cas? On va continuer comme pendant l’état d’urgence où des milliers de mesures administratives sont prises sans qu’elles ne débouchent sur des instructions judiciaires en lien avec le terrorisme. Pourtant à l’évidence il y aurait eu matière avec des fonctionnaires qui ne mangent plus que halal, qui partent à la Mecque régulièrement ou qui prient dans leur bureau… Je n’invente rien, hélas! On est alors souvent près de la radicalisation sans que personne ne s’en préoccupe vraiment. Même au niveau des mosquées, aucune n’a jamais été mise en examen pour des faits de terrorisme alors qu’elles sont des centaines à prêcher le djihad. D’ailleurs à ce niveau il faudrait imaginer une responsabilité sur ce qui y est dit des maires qui construisent des mosquées à tout va pour être ensuite réélus. ça les calmerait. A Mulhouse par exemple, ville complètement islamisée, une mosquée s’apprête à prendre en charge les musulmans de leur naissance à leur mort!!! ça promet un tas d’ignorants qui ne connaîtront que le coran! Mais l’islam aime les ignorants, c’est peut-être même pour ça que cette religion a tant de succès. Les deux autres monothéismes avec à la base des épisodes bizarres et surnaturels ont fabriqué une théologie complexe, difficile à appréhender, si “démodée” que le fidèle la regarde de nos jours de manière suspicieuse. L’islam qui ne s’effraie pas pour autant du surnaturel, est bien plus direct avec une pratique religieuse assez simple, avec une manière de vivre valable pour tous les épisodes de la vie et avec un grand bonheur après la mort. Et ça marche. Il faut l’admettre. C’est particulièrement triste parce qu’on est à des années lumières de la culture française, à des années lumières de la raison, à des années lumières de l’idée d’égalité. L’islam n’a strictement rien de français.

Alors la France se détraque sous ses coups de boutoir aidés par la pression démographique. Macron laisse faire comme ses prédécesseurs. Si les français continuent à voter pour des gens comme lui, ils disparaîtront purement et simplement. Un suicide collectif.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?