L’immigration toujours aussi promue

Par lundi 18 juin 2018 Permalink 2

Laurent Wauquiez dénonce l’insécurité et l’immigration. En liant les deux, il fait, à l’évidence, un rapport de cause à effet. Tous les Tartuffe s’en offusquent alors que le problème saute aux yeux de celui qui veut bien les ouvrir. Les allégations d’un Mélenchon hier disant que les allemands ont fait une bonne affaire en accueillant des masses de migrants ont dû heurter toutes ces centaines de femmes qui une nuit de la Saint Sylvestre au lieu de faire la fête ont été violées par ceux qui sont pour le dirigeant de la France Insoumise une chance pour l’Allemagne! La fable des ingénieurs et des docteurs arrivant à pied en Europe du moyen-orient continue donc d’être propagée. Laurent Wauquiez remet les choses dans l’ordre. S’il y a eu quelques individus d’un haut niveau intellectuel et culturel, l’immigration à laquelle se frottent les français est le sujet de bien des déboires.

Alors que Virginie Calmels, idole médiatique comme son mentor Alain Juppé, soit dérangée par ce que dit le chef du parti LR, devrait laisser de marbre tout le monde. Car si on demande: “Calmels, combien de division?” la réponse tombe implacable “zéro!” Quand on a ses idées, on va directement rejoindre les rangs macronistes!

Cette affaire ressemble à celle du bateau “Aquarius”. Quelques bien pensants à qui les médias donnent une importance bien plus grande que celle qu’ils ont, émettent des idées mondialistes et immigrationnistes de la manière à ce qu’on croit à l’audience de leur pensée. La caisse de résonance de l’étrange lucarne agit à plein. Il en résulte des discussions, des débats où l’immense majorité des français est représentée par une personne comme dans le temps le tiers état, et quelques individus aussi par une personne. C’est ce qu’on peut nommer un scandale démocratique.

Frédéric Le Quer