Les vaccins covid en question

Par mercredi 16 février 2022 Permalink

Il apparaît de plus en plus que les vaccins toujours au stade de l’expérimentation ont non seulement un effet négligeable sur la variante omicron du covid-19 mais semblent aussi très souvent avoir une efficacité négative, attirant en quelque sorte de virus. Dans mon foyer, ma femme vaccinée trois fois a eu le coronavirus il y a quelques semaines qui s’est manifesté sous la forme d’un gros rhume, alors que non vacciné, ni 3 doses ni 2 doses ni 1 dose, je ne l’ai jamais attrapé. Ce cas pratique corrobore le travail des scientifiques indépendants, travail qu’on se passe sous le manteau comme un livre sulfureux du temps de l’union soviétique.

Par ailleurs le témoignage d’un médecin généraliste que je connais, indique qu’actuellement sa clientèle souffre de pathologies étranges ou encore très accentuées par rapport à l’habitude. L’ARN messager pourrait par exemple faire d’un petite bronchite chronique quelque chose de très difficile à combattre. Evidemment personne ne peut être certain qu’il faille mettre ça sur le dos de l’ARN messager mais les coïncidences à force de se multiplier deviennent plus qu’étranges. D’autres médecins généralistes soutiennent aussi souvent les personnes ne souhaitant pas être revaccinées en leur faisant un certificat ad hoc. Ces scientifiques ne sont pas complotistes mais constatent que le rapport bénéfice risque tend dangereusement vers le risque d’après leur propre expérience.

Je sais qu’il n’est pas permis d’écrire de telles choses. Il n’en demeure pas moins qu’elles sont vraies et c’est sans doute parce que le convoi de la liberté mettait le doigt sur un problème énorme qu’il a tant été attaqué par l’état. En Amérique il continue et a l’air de passer du Canada aux Etats-Unis. Mais le contrôle social subi en Europe ne lâche rien. La France est même une tête de pont liberticide, le macronisme se faisant quoiqu’en disent ses soutiens un totalitarisme avec des médias aux ordres prêchant la bonne parole. BFM n’admet-il pas suivre la parole officielle? La chaîne dit au nom du consensus social, mais cela semble plutôt par soumission à l’état profond français, le quatrième pouvoir n’étant pas celui de la critique mais au contraire de la transmission pure et simple de la volonté du pouvoir exécutif vers le peuple.

Le déni actuel des leaders d’opinions sur l’inintérêt de la vaccination permet d’enrichir de manière exponentielle tout une catégorie d’actionnaires. Il permettra aussi aux politiques de se recaser le moment venu qui chez Pfizer, qui chez Moderna, qui chez Sanofi… pour services rendus à Big Pharma. Quant aux effets secondaires de l’arn messager pouvant arriver dans les années à venir, il n’y a aucune inquiétude à se faire. Ils permettront aux laboratoires pharmaceutiques de vendre d’autres médicaments.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?