Les territoires

Par jeudi 16 juillet 2020 Permalink 1

Les territoires! Les territoires! Ils n’ont plus que ce mot à la bouche! Le premier ministre dans son discours de politique générale à l’assemblée nationale l’aurait cité 26 fois d’après le journal “Le monde” qui depuis qu’il a renoncé au journalisme donne dans la statistique. Les territoires dans la bouche de ces gens là sont des endroits occupés à 100 % d’arabes et de noirs en grande majorité musulmans. La France ne se réduit plus qu’à eux. C’était soi-disant des chances, ils sont devenus des boulets. S’ils vivent d’aides sociales et de trafics de drogue avec la bénédiction des municipalités, ils s’agitent en voyant à l’horizon quelques représentants de la nation française avec laquelle ils ne veulent rien avoir à faire sauf quand elle leur file généreusement du pognon. Un casque de pompier et c’est la guerre civile. Une panoplie de flic et les kalachnikov sont de sortie. Et si une ambulance ose paraître, elle est ipso facto incendiée. Le gouvernement pourrait les abandonner dans leur cloaque mais l’état veut réagir en constatant que ces zones de non droit se répandent et s’agrandissent un peu partout.

Les territoires deviennent donc le grand projet du quinquennat Macron. Jean Castex s’y colle mais n’obtiendra strictement aucun résultat. C’est écrit d’avance. Comme on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif, on ne fera pas devenir français des immigrés qui ne le veulent pas. Je sais bien, ils ont les papiers, mais ça ne veut plus rien dire étant donné qu’on a galvaudé la nationalité française. Les territoires sont là pour mettre à bas la république avec l’accord des dirigeants des pays d’où ils viennent et continueront à l’attaquer en grignotant mois après mois de l’espace vital. Jean Castex n’a que deux solutions. Stopper l’immigration musulmane d’où qu’elle vienne. Renvoyer dans leur pays d’origine tous les délinquants. Ce n’est pas très compliqué, c’est compréhensible par tout le monde et ne doutons pas que cette politique de tolérance zéro calmera les ardeurs belliqueuses de nos anciennes chances pour la France. Jean Castex n’appliquera pas ces solutions donc il fera du vent comme ses prédécesseurs.

La lâcheté de nos dirigeants écœure, dégoûte, consterne, répugne.  La haine commence ainsi.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?