Les promesses de Macron

Par mercredi 22 septembre 2021 Permalink 1

La France semble avoir une cagnotte malgré les 3 mille milliards de dette qu’elle approchera l’année prochaine, dixit Gilles Carrez (130% du PIB, la Grèce est à 170%  et nous a acheté plein d’avions Rafale qui seront payés par l’argent qu’on lui prêtera et qu’on n’a pas!!! Monde merveilleux). Bref Emmanuel Macron a arrêté son quoiqu’il en coûte pour le remplacer par un open bar de promesses qui creuse invraisemblablement le déficit. Il fait campagne avec l’argent que l’état n’a pas et ruine chaque jour davantage la France lors de ses prises de parole. Si son ancien quoiqu’il en coûte ciblait les français dans leur ensemble de manière assez ridicule car beaucoup trop largement puisque certaine aides ne se justifiaient pas pour certains bénéficiaires, son nouveau quoiqu’il en coûte cible les français de fraîche date et les immigrés en général. Des plans pour Marseille, pour la Seine-Saint-Denis, des allocations pour les jeunes à partir de 18 ans qui ont refusé  de se soumettre à l’école laïque et obligatoire préférant se diriger vers le trafic de drogue, des aides pour les harkis qui, après 60 ans sur notre sol, ne se sont toujours pas intégrés (peut-être qu’ils auraient mieux fait de prendre des prénoms français!), des aides et augmentations pour les métiers en bas de l’échelle de la fonction publique dont on sait bien par qui ils sont occupés, etc, etc…

Emmanuel Macron veut devenir au printemps prochain le premier président de l’étranger, élu par l’étranger.

Celui qui, il y a peu, parlait d'”un pognon de dingue” pour les aides sociales est maintenant dans la démagogie la plus répugnante. A l’évidence il a compris que même si il arrivait en tête du premier tour, sauf à être contre Marine Le Pen au second, il n’a aucune réserve de voix et pourrait bien être battu contre Pécresse ou Bertrand qui ne sont pas mieux que lui mais ont l’avantage du changement style tout sauf Macron. Alors il cherche ses électeurs chez les français qui ne votent jamais lors des élections françaises car ne se sentant pas vraiment français malgré leurs papiers. Attitude pas forcément illégitime d’ailleurs puisqu’elle a le mérite de l’honnêteté et souligne notre connerie.

Mais à force de les caresser dans le sens du poil se dirigeront-ils dans l’isoloir pour voter Macron? C’est son pari risqué mais le seul qui puisse être tenté vu son bilan lamentable.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?