Les petites frappes

Par Dimanche 15 avril 2018 Permalink 4

La ridicule attaque de la Syrie a donc fait long feu! Aucun des dirigeants des trois pays agresseurs n’a l’opinion publique derrière lui mais se sentant obligés par leurs inconséquentes déclarations, Trump, May et Macron se sont fendus de quelques frappes contre le régime de Bachar el Assad. Le résultat est ignoble, non pas pour les syriens mais pour les populations occidentales; elles voient celui qui vient la tuer chez elles, l’Etat Islamique, renaître de ses cendres. En effet cette action militaire lui donne d’après des informations que nos médias taisent, la force de combattre à nouveau le régime syrien. C’est un feu de paille probablement, mais c’est aussi une preuve supplémentaire que ceux que les citoyens élisent bêtement, veulent voir les classes laborieuses européennes se transformer ou se voir dominer par des musulmans sunnites à l’esprit arriéré.

Heureusement la Russie veille bien que le plus grand pays du monde en terme de superficie soit un nain en terme de population. Cet handicap est compensé par son influence idéologique grandissante à travers le monde occidental. Vladimir Poutine séduit bien au-delà de ses frontières sans doute grâce à ce que chacun ressent confusément: à la place du seul mercantilisme promu par les anglo-saxons, il propose une vision du monde marquée par l’histoire. Les dirigeants russes démontrent leur capacité à intellectualiser les rapports de politique étrangère mieux que personne actuellement. Les citoyens en Europe ou en Amérique préfèrent cette mise en perspective que la mise en abîme promue par les Macron qui font de l’économique, l’alpha et l’oméga de leur pensée étriquée.

Ces petites frappes qui ne changeront rien au moyen-orient (Israel l’a tout de suite observé), approfondissent le fossé entre les pays de l’Union Européenne. C’est du bout des lèvres que l’Allemagne approuve l’opération et Matteo Salvini, le vainqueur des dernières élections italiennes, soutient lui carrément les russes. Autant dire qu’une armée européenne est de la science fiction! Ce qui s’est passé avant hier dans le ciel de Damas aura des conséquences surtout dans les instances de Bruxelles. Un bon scénario pour les anglais avec Macron dans le rôle de l’idiot utile!

Frédéric Le Quer