Les mutations du coronavirus effraient partout

Par mardi 19 janvier 2021 Permalink 1

Une terreur traverse actuellement les dirigeants du monde entier: les mutations du coronavirus.

Les journaux allemands s’en font échos et le masque FFP2 devient obligatoire dans les magasins et les transports outre-Rhin. La France qui n’en a surement pas comme d’habitude, l’estime par l’intermédiaire du ministre de la santé Olivier Véran inutile.

La Chine qui a l’air de se préparer au pire, construit un premier centre de quarantaine pour 4000 personnes. La France en est encore à tenter en vain d’approvisionner ses vaccinodromes en vaccins.

Les anglais s’interrogent pour savoir de quelle manière ajuster le vaccin pour le rendre efficace face aux variants qui se multiplient. La France est le seul grand pays à ne pas avoir vu l’une de ses entreprises proposée le moindre vaccin contre le covid-19.

Si l’Espagne a vu son nombre d’hospitalisés à cause du covid doublé en moins d’un mois, le journal ABC rassure les malades en affirmant que leur immunité durera du coup non seulement au moins 6 mois mais que leurs anticorps seront plus puissants pour combattre les versions mutées du coronavirus. Les premiers malades seront-ils des survivors face aux éventuels coronavirus tueurs à venir? L’immunité collective des suédois n’était-elle pas LA solution?

Deux pays restent sourds au problème du virus mutant; l’Italie et la France. Les transalpins ont plus important à s’occuper puisqu’ils sont en proie à leur millionième crise politique! Les français se débattent dans des problèmes de logistiques pour vacciner les plus de 75 ans qu’ils n’arrivent visiblement pas à résoudre. Faut-il s’en étonner? La logistique est une affaire d’intelligence conceptuelle et si la France est passée dernière en mathématique, ce n’est pas uniquement un problème d’élèves, c’est aussi un problème d’enseignement…

Cette épidémie assez bénigne il y a un an, dont on a fait un foin exagéré à l’époque, tourne incontestablement très mal à cause de ce que devient le virus. L’OMS s’en inquiète publiquement et se penche sur la question de savoir vraiment d’où vient le Sars-CoV-2. La thèse du professeur Montagnier est-elle si ridicule vu les atteintes au système immunitaire qui semblent s’accentuer? En tout cas notre prix Nobel de médecine persiste et signe; il maintenait encore la semaine dernière que le SARS-CoV-2 était une fabrication humaine en laboratoire à partir du virus du sida (VIH)…

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?