Les migrants de Stalingrad à Saint Mandé

Par samedi 5 juin 2021 Permalink 1

“J’ai été informé ce jour par la préfecture du Val de Marne de la réquisition d’office du gymnase Benzoni dans le cadre d’un plan d’hébergement d’urgence de migrants actuellement sur Paris pour une durée d’un mois (à confirmer).”

Voilà comment commence la lettre du maire de Saint Mandé à ses administrés qui vient d’être prévenu le jour même de l’installation de ces personnes toutes de sexe masculin dont l’origine lui est inconnue, juste à coté du collège de sa ville. Il fera en sorte que cela “se passe du mieux possible”. Pas trop le choix!

Depuis bien sûr les bruits courent dans la population dont une partie est inquiète. Les migrants viendraient du nord-est de la capitale… Evidemment de là à y voir les toxicomanes de Stalingrad, il n’y a qu’un pas qui a été vite franchi. Alors de s’inquiéter pour les jeunes gens entre 11 et 15 ans qui en sortant de cours pourront se retrouver nez à nez avec un drogué ou un violeur. Personne n’en sait rien. Si le maire ignore de qui il s’agit, il est probable que l’état n’en sache pas beaucoup plus. Des salauds dirigent la France et s’il se passe quelque chose de grave ils viendront pleurer des larmes de crocodile à la télévision alors que tout sera de leur faute. Le problème parisien va être un temps partiellement transférer en banlieue puis plus tard ailleurs. C’est sans fin; ils viennent par dizaines de milliers en Europe et finissent pour la plupart en France. Je ne dramatise pas, c’est un fait.

Evidemment cette attitude gouvernementale (le préfet est l’agent du gouvernement) est tout sauf diriger un pays. Elle ne règle rien mais éparpille à travers la France, aujourd’hui Saint Mandé, hier ailleurs, demain on ne sait où, les risques et les drames qui s’en suivent. Les faits de société relatés par les médias qui osent en témoigner sont assez parlants. N’importe quel habitant de n’importe quelle petite ville peut être désormais touchée par l’agression d’un étranger qui n’a aucune raison de vivre chez nous mais dont l’entrée a été favorisée par la folie immigrationniste présidentielle. Personne n’est à l’abri.

Et cette folie ne s’arrête jamais dans le domaine de l’ignominie. De pire en pire, même. Maintenant une campagne de presse s’organise pour l’installation de salle de shoot un peu partout comme si c’étai une façon de sécuriser une population française déjà terrifiée. Tiens, pourquoi pas une salle en face du collège, là-bas, à Saint Mandé, près du bois de Vincennes? Pauvre France!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?

17 visiteur(s) en ligne actuellement
2 visiteur(s), 15 robots, 0 membre(s)
Maximum de visiteur(s) simultané(s) aujourd'hui: 20 , à 04:36 am UTC
Ce mois: 43 , à 08-01-2021 04:04 pm UTC
Cette année: 65 , à 01-28-2021 10:27 am UTC
Tout le temps: 425 , à 03-25-2018 10:25 pm UTC