Les maires de France

Par vendredi 9 août 2019 Permalink 1

Ce soudain engouement pour les maires de France de la part de nos médias et nos politiques me semble bien suspect. Un pauvre homme probablement sincère est mort dans l’exercice de sa fonction et aucun mot d’apitoiement n’est suffisant pour plaindre l’ensemble des élus dont les qualités ne cessent d’être vantées. Ce décès finit par ressembler à unnpretexte, une bonne occasion et comme jamais rien n’est gratuit, quelques arrières pensées doivent motivées ces louanges.

En vrac, il s’agit d’augmenter les émoluments des 36000 édiles pour que Macron répare ses phrases maladrooites avec l’argent de l’état sans que la population des gilets jaunes n’y voit trop à redire. Il s’agit de continuer de détruire les territoires tout en faisant preuve d’empathie à l’égard de leurs représentants pour avancer masqué. Il s’agit de redimensionner moralement, le statut d’élu du peuple complètement galvaudé de nos jours. Il s’agit de condamner la violence contre les dirigeants du pays à quelque niveau qu’ils soient (voir les permanences parlementaires ou Bejamin Griveaux). Il s’agit de redonner du lustre à une démocratie représentative de plus en plus contestée vu ce qu’elle est devenue. Il s’agit de faire croire au citoyen que nos institutions restent un rempart à l’extrémisme. Il s’agit de parler d’écologie en accusant des petites entreprises du BTP de tous les maux en dédouanant les grandes…

Bref, il s’agit, il s’agit… Mille raisons pas toutes très avouables viennent expliquer cette belle unanimité des élites diffusant la bonne parole aux français distraits par les journées d’été. C’est trop. Les communiquants ne savent pas s’arrêter ni jouer dans la subtilité. La grosse Berta! Mais elle tire à blanc. La révolte a bien commencé.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?