Les limites de CNews

Par jeudi 10 juin 2021 Permalink 1

La ligne éditoriale de CNews inflexible vis à vis de l’homme qui a giflé Macron laisse à penser que la rédaction craint  d’être accusée de fomenter des séditions. La chaîne de télé en fait des tonnes n’ayant pas de mots assez durs à l’encontre non seulement de l’agresseur mais aussi de son copain qui a filmé la scène. Elle agit comme les nouveaux convertis plus royalistes que le roi, si je puis dire dans ce cas, en donnant des gages de bien pensance au cas où un jour le pouvoir viendrait lui chercher des poux dans la tête. Machine arrière toute! La personne du président est sacrée. Public chéri souvenez-vous en! Macron guérit les écrouelles!

Comme à chaque fois sans jamais avoir entendu prononcer un mot des présumés coupables, ils sont discrédités violemment afin d’ôter tout contenu revendicatif et révolutionnaire au geste. Quand quelqu’un est traité de con, c’est une manière de dire “circulez! Il n’y a rien à voir.” C’est plus facile ainsi pour éviter une réflexion qui pourrait faire mal à nos élites cooptées. Il ne faut surtout pas qu’elles soient remises en cause. D’ailleurs elles s’associent toutes à la victime présidentielle, elles souffrent toutes avec lui, la cour est en état de choc. La cour pense qu’elle a une conscience politique élaborée, bien plus élaborée que le peuple, tenez vous le pour dit! Le vulgum pecus n’est qu’un ignorant. Vade retro!

Mais les courtisans semblent bien seuls. Un très suspect sondage dont la rigueur intellectuelle et mathématique est complètement nulle, venu du CSA organe dépendant du gouvernement dirigé par des macronistes, réussit péniblement à trouver 60% d’indignés malgré le battage médiatique. En fait, dans la vraie vie, quasiment personne ne se sent concerné par l’honneur du chef de l’état tant celui-ci comme ses prédécesseurs ont perdu leur rayonnement. Non seulement ils sont des mauvais gouvernants mais en plus ils délèguent de plus en plus de leur pouvoir à d’autres, à l’UE, à la BCE, au G7, etc… Pourquoi s’en inquiéter dans ces conditions? A quoi bon les sacraliser?

Enfin, ne soyons pas trop méchants avec Cnews qui propose quand même une approche souvent différente de l’actualité à la télé. Mais les limites à sa subversion se révèlent vite. Il faut le savoir. Ce n’est pas Fox News. La chaîne ne contribuera pas à la victoire souverainiste l’an prochain.

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?