Les forces de l’ordre pour l’acte IX

Par samedi 12 janvier 2019 Permalink 6

Pour l’acte IV, le dispositif des forces de l’ordre était à la hauteur de la peur du pouvoir face aux français. Incontestablement elles prennent la mesure du mouvement des gilets jaunes et agissent avec bien plus d’intelligence que par le passé. Non seulement comme depuis l’acte V ou VI, CRS et gendarmes parviennent à canaliser la foule qui ne se divise plus en petites bandes incontrôlables errant dans Paris, mais, pour la première fois, la police fait preuve de lucidité en laissant intelligemment entrer et sortir les gilets jaunes circonscrits dans un endroit, là, il s’agissait de la place de l’Etoile. Ainsi comme une soupape de sécurité, dès 15h30, les gens pouvaient quitter le point névralgique de la manifestation par l’avenue Kléber ce qui permettait de ne pas exciter des manifestants ayant l’impression d’être pris au piège comme sur la fameuse passerelle Léopold Sédar Senghor. Néanmoins les magasins ouverts malgré la crise n’avaient absolument aucun client à part le Mac Do. Mais curieusement un coté plus détendu que d’habitude régnait sur les Champs Elysées à coté de l’effrayant dispositif sécuritaire.

Les photos prises ont principalement ciblé les forces de l’ordre, leurs armes, leurs chiens, leurs blindés. Enfin trois pancartes barraient les Champs Elysées à hauteur de l’avenue Georges V en s’en prenant au pouvoir judiciaire. C’est la première fois que celui-ci est ainsi pourfendu. Donc après l’exécutif, le législatif et le quatrième pouvoir médiatique, la boucle est bouclée. Toutes nos institutions sont maintenant remises en cause.

Laisser un commentaire ?