Les enfants de la république

Par mercredi 10 juin 2020 Permalink 1

Pendant que Philippe de Villiers déclare que “Castaner est un lâche” et qu'”il a poignardé dans le dos les policiers”, Edouard Philippe s’épanche sur “les enfants de la république” visant particulièrement les gens issues de l’immigration. Le gouvernement se répartit les rôles: quand l’un prend le bâton contre sa propre administration, l’autre caresse dans le sens du poil les soi-disant victimes de celle-ci.

Mais dans le court speach du premier ministre, la répétition du terme “enfants de la république” sonnait comme ces vérités que l’inconscient ne peut plus cacher et qui surgissent comme des actes manqués. Enfants de la république… République des enfants… Enfants… Enfants… Oui, bon sang, mais c’est bien sûr, Philippe a raison. C’est l’impression que donnent les immigrés. Incapables de s’assumer. Toujours dans l’attente d’une aide. Des associations pour les nourrir. Des associations pour les loger. Des associations pour les allocs. Des associations pour emmener les petits en vacances. Des associations pour les réinsérer. Des associations pour leur torcher le cul! Il y a des associations pour tout dans notre beau pays pour aider à vivre nos chances pour la France. Ces enfants de la république ne se prennent jamais en main et l’état est là pour la leur tenir!

Il y a pourtant une différence, et elle est de taille, avec de vrais enfants. Le cycle de la vie fait qu’un jour ils s’émancipent. Nos enfants de la république, eux, s’infantilisent depuis trois générations et se complaisent dans la dépendance. Tout leur est dû, y compris une considération qu’ils ne méritent pas plus qu’un enfant roi, englués qu’ils sont dans la criminalité ou dans les métiers de seconde zone, incapables de transcender le milieu d’où ils viennent pour véritablement devenir des citoyens adultes, pas seulement bons à se faire exploiter dans des mini-jobs, mais, à apporter à la France la valeur ajoutée de l’intelligence et de la culture.

Il est temps que les enfants de la république, chers à Philippe, fassent leurs preuves; ce sera la meilleure façon de mettre fin au racisme.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?