Les caricatures de Mahomet

Par jeudi 22 octobre 2020 Permalink 1

La duplicité d’Emmanuel Macron est telle que ses mots ne suffisent absolument pas à rassurer sur notre avenir, sur l’avenir de la France. Comme d’habitude, lors de son hommage d’hier à Samuel Paty, il nous a joué la grande scène du II, des trémolos dans la voix. Le comédien finira par se mettre un jour à pleurer! Mais tout le monde sait dorénavant très bien que rien ne tire à conséquence, ses phrases ampoulées agacent, exacerbent même la haine qui est en chacun des français. Du vent. Du vent!

Il y avait pourtant un geste simple à faire, un geste qui eut marqué l’histoire. Brandir aux yeux de tous la une d’un exemplaire de Charlie Hebdo avec les caricatures de Mahomet en louant le travail du professeur d’histoire décapité justement pour son engagement éducatif. Ce simple geste aurait sonné comme un avertissement à cette administration qui s’est lâchement détournée de l’enseignant le laissant seul aux prises avec les extrémistes. Ce simple geste aurait remis les pendules à l’heure de l’occident repoussant ceux qui veulent le détruire dans les cordes. Ce simple geste venu d’un chef d’état qui se veut leader de l’Union Européenne aurait ramener la France au centre du jeu migratoire faisant ainsi réfléchir sur les dérives folles de Bruxelles concernant sa politique vis à vis des réfugiés. Ce simple geste eut véritablement laissé penser aux français qu’ils étaient dirigés par quelqu’un qui ne lâcherait rien, quelqu’un qui ne transigerait pas avec la liberté.

Mais tout le monde sait qu’il lâchera tout, petit à petit, démission après renoncement, pusillanimité se mélangeant avec connivence, le #pasdevague se prenant pour de l’antiracisme.

Alors bravo aux quelques villes comme Toulouse ou Montpellier qui hier soir ont osé projeter les caricatures de Mahomet sur la façade de bâtiments officiels. Bravo à leurs maires.  L’état jacobin est loin d’en être capable.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?