Les anglais passent du brexit à Meghan et Harry

Par vendredi 10 janvier 2020 Permalink 8

L’essai du Brexit est transformé. Les anglais ont eu raison de l’oligarchie. Les pesantes règles migratoires, budgétaires, commerciales de Bruxelles ne viendront plus s’imposer aux britanniques. Ils vont tranquillement limiter la libre circulation des individus mais tout faire pour faciliter celle des marchandises et surtout des capitaux.

Il est bien probable qu’en prime, ils donnent des idées à quelques pays d’Europe centrale qui après s’être goinfrés de subventions communautaires (allez voir un jour si vous en avez l’occasion les magnifiques routes bitumées des Pays Baltes où l’on ne croise jamais une voiture! Il faut en profiter, c’est nous qui les avons payées…), donc ces pays risquent bien un jour d’aller voir outre Atlantique si l’herbe est plus verte avec Donald Trump. L’Union Européenne a intérêt à se dépêcher de changer, oublier un fédéralisme culturellement mortifère, accepter la souveraineté des pays la composant, accepter leur origine culturelle judéo-chrétienne, cesser sa propagande migratoire, si elle ne veut pas voir le mammouth bruxellois s’auto dégraisser à grand coup d’…exit. A propos de propagande, les entreprises multinationales nous jouent d’ailleurs depuis plusieurs mois un air de “rentrez-vous bien ça dans la tête” avec leurs publicités exagérant à l’envi le phénomène de mixité ethnique déjà pourtant bien avancé. C’est de ce genre de chose dont, outre Manche, tout le monde a eu raz-le-bol; pas mal de continentaux aussi probablement ont assez de ce battage médiatique pro migrants et voudraient que ça cesse.

Les anglais vont donc pouvoir tranquillement se concentrer sur les frasques du rouquin et de sa jolie black. S’ils préfèrent casquer pour leur aristocratie que pour Bruxelles, c’est leur choix! Ils resteront ainsi so british!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?