L’épidémie de covid-19

Par vendredi 24 avril 2020 Permalink 1

Incontestablement, l’épidémie de covid-19 ne s’arrange pas en France. Les mesure prises par l’état ne sont sans doute pas les bonnes, en tout cas, au minimum, leur timing est mauvais.

Tous les soirs, Jérôme Salomon se félicite du nombre de patients en moins en réanimation, mais ses propres chiffres prouvent que c’est grâce à ceux qui en sont sortis les pieds devant! D’ailleurs le nombre de morts quotidiens restent largement au-dessus de 500.

La seule chose qui peut être mise à l’actif du gouvernement est d’être sincère sur les chiffres qu’il donne à l’inverse sans doute de nombreux pays nonobstant le fait que beaucoup soient inintéressants ou que ceux qui pourraient l’être ne sont pas donnés comme par exemple des statistiques en fonction des races interdites en France mais qui offriraient des pistes de réflexion sur les stratégies à suivre.

Malgré que l’information soit cachée, il semble clairement que le “public” des hospitalisés a complètement changé depuis le mois de février et que celui-ci soit maintenant surtout composé de personnes issues de l’immigration. Pourquoi? Est-ce génétique? Le gène ACE 1 par exemple que beaucoup de scandinaves portent, semblerait protecteur contre le covid-19. Existe-t-il a contrario des gènes favorisant la maladie chez certains? ça semblerait logique. Des laboratoires doivent déjà avoir une idée sur la question mais c’est complètement politiquement incorrect de se la poser.

Et si ce n’est pas génétique, est-ce la transmission du coronavirus qui est favorisée dans certains quartiers par l’absence de confinement. On voit avec les émeutes que les jeunes ne restent pas chez eux. Causent-ils la propagation de l’épidémie vers leurs aînés? Il semble pourtant d’après une étude que la transmission du coronavirus des jeunes vers les adultes n’est pas très active mais les résultats de cette étude ne trouvent-ils pas leur raison d’être principalement pour justifier la rentrée des classes le 11 mai?

Le politiquement correct empêche un travail nécessaire. Il ne suffit pas de remercier la coopération européenne constamment alors qu’elle est inexistante, pour accréditer une action inefficace. On voit aussi par exemple que le mouvement de population intervenu juste avant le début du confinement n’a pas pour autant répandu le coronavirus partout en France. Mais la ligne stratégique étant floue, les résultats sont lamentables. Quoiqu’on pense du professeur Raoult, avec une ligne stratégique claire, il a permis de faire quasiment disparaître la maladie à Marseille.

Quand le gouvernement remplacera-t-il ses mesures coercitives par des mesures efficaces? S’il n’en est pas capable, souhaitons que la saisonnalité du virus fasse le job à sa place!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?