Le virus chinois

Par jeudi 16 avril 2020 Permalink 2

Mis à part nos médias français pour des raisons que la fin de la chronique dévoilera, plus personne n’adhère à l’explication sur l’origine naturelle, animale, de l’épidémie de coronavirus.

Le gouvernement chinois qui considère cette information ultra sensible, vérifie et censure toutes les publications scientifiques chinoises sur le sujet. D’après CNN, les autorités chinoises et les médias d’État ont souligné à plusieurs reprises qu’il n’y avait pas de conclusion sur l’origine exacte du virus. Le mois dernier, Zhao Lijian, un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a promu, sur Twitter, l’idée d’une conspiration selon laquelle le virus était originaire des États-Unis et avait été introduit en Chine par l’armée américaine. Depuis, pour calmer le jeu, un autre officiel a déclaré comme aurait pu le faire notre Macron national que le virus ne connaissait ni frontière ni appartenance ethnique!

On le voit néanmoins; il n’est donc plus question au pays de Xi Jinping de chauve-souris et de pangolin, explication assez raciste d’ailleurs, imaginant des niakoués aux coutumes barbares mangeant tout cru des animaux improbables…

Donald Trump a évoqué à plusieurs reprises, même s’il ne le fait plus, le virus chinois mettant en exergue la dimension politique de la pandémie et les ratés de sa gestion sanitaire par la Chine. Maintenant des responsables américains du renseignement et de la sécurité nationale affirment que le gouvernement américain étudie la possibilité que le nouveau coronavirus soit originaire d’un laboratoire chinois plutôt que d’un marché. Dans l’espoir de trouver le patient zéro, les américains recherchent une personne travaillant au laboratoire de Wuhan ayant été infectée accidentellement. Le marché humide de Wuhan, initialement identifié comme un point d’origine possible, n’a jamais vendu de chauves-souris, et selon Fox News “le fait de blâmer le marché humide était un effort de la Chine pour dévier l’attention” car en effet, le Washington Post rapporte que le département d’État américain se préoccupe depuis 2018 de la sécurité insuffisante au biolab de l’Institut de virologie de Wuhan.

Pour finir, un extrait du discours du premier ministre Bernard Cazeneuve qui à lui seul explique pourquoi les médias français continuent contre vents et marées de soutenir la version de l’origine animale de la pandémie: “La France est fière et heureuse d’avoir contribué à la construction du premier laboratoire de haute sécurité biologique P4 en Chine. Conçu par des experts français, puis mis en chantier à WUHAN en 2011, cet outil de pointe constitue un élément central de la réalisation de l’accord intergouvernemental de 2004 sur la coopération franco-chinoise en matière de prévention et de lutte contre les maladies infectieuses émergentes.”

Et maintenant la seule question qui vaille réellement: Est-ce que connaitre l’origine de la maladie covid-19 aiderait à la guérir? Nos vingt mille morts auraient aimé connaitre la réponse.

Frédéric Le Quer

PS: image en une Bernard Cazeneuve à l’inauguration du laboratoire de Wuhan

Laisser un commentaire ?