Le score décevant d’Eric Zemmour

Par jeudi 14 avril 2022 Permalink

Une certaine Diane Ouvry de “Reconquête” a envoyé un mail cette nuit aux militants pour expliquer le score décevant d’Eric Zemmour dimanche dernier. Il s’agit vraisemblablement de maintenir une certaine mobilisation de la part des adhérents en attendant les législatives.

Hélas le texte est très loin d’aller au fond des choses en rejetant toute la faute sur l’Ukraine puis sur le vote utile de gauche en faveur de Mélenchon qui aurait poussé à un vote utile de droite en faveur de Marine Le Pen.

– Il ne liste pas honnêtement les erreurs de campagne d’autant plus compréhensibles que c’était la première fois:
– je pense ici à tous ces happenings sans intérêt comme le foot ou la station service etc…
– je pense à cette idée loufoque du porte à porte (à l’heure des médias rois, je me demande bien qui ça a pu convaincre d’autant que les militants ne voulaient pas y aller!)
– je pense à ces prospectus distribués pas assez apaisants et trop clivants qui faisaient que les passants le plus souvent refusaient de les prendre; il eut été tellement mieux d’y reproduire des phrases d’Eric Zemmour in extenso car trop souvent tronquées par les médias.

– il ne fait aucun mea culpa idéologique et là je pense à la sémantique droite gauche complètement contre-productive et qui aurait dû être remplacée par le clivage souverainiste mondialiste, clivage qui n’exclut pas les gens modestes qui n’ont aucune raison de se penser de droite mais qui sont néanmoins patriotes et qui veulent rester français.

– il ne s’explique pas sur le débauchage des cadres du RN qui n’ont rien apporté à Eric Zemmour tout en victimisant Marine Le Pen

Eric Zemmour est avant tout un intellectuel qui s’est en plus révélé être un grand orateur. On ne fait pas descendre de son piédestal ce type de personnage. Il doit rester désirable, admiré, un peu lointain; c’est possible parce qu’on est en France et que les français aiment leurs grands penseurs. Au lieu de suivre une logique marketing comme celle du groupe Hermès ou de LVMH, la campagne électorale zemmourienne a suivi la logique marketing de Pierre Cardin et a, par bêtise et démagogie, galvaudé le nom d’Eric Zemmour.

A moins que Marine Le Pen ne gagne (elle a une chance sur 10, et encore vue la honteuse propagande actuelle!), je ne crois pas du tout en la capacité du parti “Reconquête” à se remettre en selle avec les législatives à cause du scrutin majoritaire à 2 tours. Mais les cinq années à venir vont être longues et Emmanuel Macron n’a pas la base électorale suffisante pour les passer sans graves problèmes. Si Eric Zemmour en a l’ambition et là je ne sais pas tant les sacrifices sont grands, il aura sa chance un moment donné, c’est certain. Il lui faut maintenant être patient et attendre son heure.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?