Le scandale des masques continue!

Par mercredi 1 avril 2020 Permalink 1

Alors qu’un pays comme l’Autriche donne un masque à chaque personne avant qu’elle entre dans un supermarché pour éviter ainsi la propagation du coronavirus, chez nous, la pénurie de cette protection élémentaire en cas d’épidémie fait que le gouvernement aux abois accepte tout et n’importe quoi qui peu de près ou de loin ressembler à un masque pourvu que la presse ne constate plus qu’il n’y en a pas assez.

Pour pourvoir à ce besoin massif, le gouvernement s’est allègrement affranchi de la norme CE validant une fabrication de qualité. On n’est même plus dans l’histoire des masques FFP2 périmés depuis deux ans, on est dans une sorte de cynisme assez immonde qui voit nos dirigeants proposés à ceux qui se battent en première ligne des masques sans qualité! Si l’équipement des poilus était bien trop lourd en 1914, ils avaient, eux, au moins un casque à toute épreuve. Si on est en guerre, ce serait normal que le citoyen soit correctement équipé.

Et je n’écris pas cela par négativité. L’Italie, l’Espagne et les Pays Bas ont pris le temps de réaliser des tests sur les masques qu’ils ont reçus de Chine. Et que croyez vous qu’ils ont constaté? L’étanchéité, une affaire de microns, ne permet pas d’empêcher le coronavirus de passer entre les mailles du filet! Les masques chinois envoyés dans ces trois pays n’offrent donc pas de protection utile et suffisante. Le gouvernement français s’est évidemment abstenu de vérifier la qualité de quoique ce soit trop heureux de nous seriner ses sornettes de pont aérien et son histoire de milliard pour cet été assez risibles si ce n’était pas pour certaines personnes plus fragiles que d’autres à cause des gènes, à cause d’une co-morbidité, à cause du grand âge, une question de vie ou de mort. Non, le gouvernement ne vérifie rien, il communique. Il est bon qu’à ça. Il est méprisable.

Une crise politique serait la bienvenue. Les oppositions doivent se réveiller, se faire entendre avec efficacité pour une fois. Il n’y a pas d’unité nationale possible quand des dirigeants envoient sciemment les français au casse-pipe.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?