Le report des voix

Par mardi 12 avril 2022 Permalink

Le report des voix sera la grande affaire de ce second tour des élections présidentielles. Plusieurs acteurs ont leur rôle à jouer pendant ce moment essentiel de la démocratie: les candidats vaincus, les médias, les deux finalistes.

Eric Zemmour et Dupont-Aignan ont choisi Marine Le Pen. Le report du coté de Dupont-Aignan devrait bien se faire. Du coté d’Eric Zemmour, le vote juif ne suivra pas entièrement sa consigne de vote. Jean-Marie Le Pen a fait trop de mal par le passé. Ceux qui ne suivront pas sa consigne, se répartiront entre le vote blanc et Macron, j’espère plutôt le vote blanc (malgré le CRIF) puisque cette communauté est une victime de la folle immigration organisée par le président sortant.

Jean Lassale (3,1% c’est très bien) n’a pas laissé de consigne de vote et lui votera blanc; quant à son électorat, logiquement, il devrait aller vers la candidate de la nation plutôt que vers le candidat mondialiste.

Jean Luc Mélenchon n’a pas choisi explicitement Macron tout en rejetant néanmoins l’idée de voter Marine Le Pen. Ce serait pas mal d’avoir chez Les Insoumis, un tiers Macron, un tiers abstention et un tiers Le Pen par défi des institutions.

Les autres ont tous choisi Macron plus ou moins piteusement.

Coté LR, c’est une telle débandade que la consigne de vote de Valérie Pécresse était inutile. Elle s’est encore et encore ridiculisée en donnant raison à Eric Zemmour qui avait bien vu le coup venir. C’eut été plus glorieux pour elle de choisir un vote blanc. De toute façon elle n’a aucun impact sur ce qui reste de son parti et de ses militants.

Coté écologistes, je me demande comment les militants peuvent voter malgré la consigne de Yannick Jadot pour Emmanuel Macron, le supporteur de l’ignoble chasse à cour, le candidat de la chasse tout court, le candidat des abattements rituels, bref l’homme qui aime voir souffrir et tuer les animaux? Si on rajoute l’histoire du nucléaire qui compte pour ces militants, ils n’ont rien à faire à voter pour lui.

Le vote Anne Hidalgo ira à Macron. Le vote trotskiste, je ne sais où…

Concernant les médias, ils s’attellent déjà à la tache de faire voter pour Emmanuel Macron. Par exemple ils montrent en direct les images de campagne du président en mettant le son pour entendre ce qu’il dit et en parallèle les images de campagne de Marine le Pen sont diffusées sans le son de manière à la rendre inaudible! Mais évidemment il y a pire! Dans l’émission de l’inénarrable Ruth Elkrief qui embrassait Macron à pleine bouche il y a 5 ans, un de ses complices disait déjà hier sans rire qu’il fallait expliquer au gens “sereinement” qu’en votant Le Pen, l’Union Européenne s’effondrerait, l’€ s’effondrerait par la même occasion, l’inflation deviendrait totalement incontrôlable et que la guerre en Ukraine prendrait des proportions astronomiques. Il a oublié l’invasion de sauterelles, ce sera pour la prochaine fois!

Il reste enfin aux candidats à se rendre désirables pour le report de voix. Depuis des mois Marine Le Pen s’y attelle, y parvient vis à vis des classes populaires, n’y parvient pas vis à vis des autres. L’électorat CSP + est acquis à Emmanuel Macron; l’électorat issu de l’immigration probablement aussi à condition qu’il vote; l’électorat populaire, celui des gilets jaunes reste réfractaire au président actuel qui est néanmoins en train de rogner sur sa réforme des retraites pour attirer le chaland!
Il reste enfin un électorat de plus en plus important qui chevauche tous les autres, celui des français qui ne se sentent plus chez eux en France. Ce sont des gens qui me sont chers. La désespérance est leur mobile car le tragique est leur quotidien. On sait qu’ils ne voteront pas Macron.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?