Le régime Macron

Par jeudi 23 août 2018 Permalink 2

Macron, Macron, Macron, Macron… Macron toujours, partout, tout le temps. Quel bourrage de crâne! Pas un flash d’information sans que son nom ne soit prononcé. Il faut qu’il imprime dans toute la population. La propagande est passée à un niveau au-dessus. Seul existe en France le président de la république. Même quand il ne fait rien, son inactivité est commentée. Le traitement médiatique à son égard devient totalement délirant. Jamais la république ne fut autant galvaudée. La personnalisation du pouvoir rend les contre pouvoirs inefficients. Même l’entourage d’Emmanuel Macron devient inattaquable tant que le président le soutient. Benalla se paye cinq ou six semaines de vacances au Maroc sans que la justice française ne trouve à y redire. Le pantouflard de première catégorie qu’est le secrétaire général de l’Elysée continue de passer entre les gouttes malgré une plainte étayée de l’association Anticor. Et maintenant la ministre de la culture enrichit son patrimoine immobilier complètement à l’encontre de la législation avec la bénédiction du porte parole du gouvernement!

Le deux poids deux mesures est à son comble. Dépasser le 80 km/h sur une Nationale ou une départementale toute droite et les foudres de la loi s’abattent sur vous. Qu’un petit patron est le malheur de payer l’URSSAF en retard et son compte en banque est immédiatement bloqué. Laissez un malheureux mobil home l’hiver dans une zone interdite et le code de l’urbanisme vous est opposé avec les amendes qui vont avec! Osez téléphoner en voiture et vous devenez pire qu’un délinquant! Bref, si vous n’êtes pas dans l’entourage de Macron, dura lex, dure uniquement pour vous!

Alors pendant que le citoyen se débat pour survivre sous l’odieux régime Macron, la haut, chez les riches, les passe-droit deviennent immondes. Avec Macron, tout devient permis à la condition d’être blindé. Leurs impôts diminuent. Les lois de la république ne les concernent plus. Pour ce faire les médias ont une responsabilité écrasante en adorant un président injuste à la face de ceux qu’il maltraite. Cette maltraitance n’est pas gratuite. On écrase le petit peuple pour qu’il la ferme, pour lui donner l’impression que rien d’autre n’est possible sinon enrichir les riches et appauvrir et jeter dans l’insécurité tous les autres. Macron, Macron, Macron… On va leur couper le sifflet, un jour?

Frédéric Le Quer