Le refus de se faire vacciner

Par jeudi 11 mars 2021 Permalink 1

Aujourd’hui encore, alors que le personnel soignant refuse de se faire vacciner, des médecins n’hésitent pas à fournir des ordonnances préventives conformes au protocole Raoult alliant des doses de Plaquenil (hydroxychloroquine) associés à de l’azithromycine. Il s’agit pour le patient d’être prêt à se soigner au plus vite au cas où il s’avére un jour positif au covid-19. Evidemment quand vous arrivez dans votre officine favorite, le pharmacien vous regarde de travers mais n’a d’autre choix que de vous délivrez la prescription.

Avec cette épidémie de coronavirus, un monde parallèle s’est créé, rejetant les thèses officielles, appréhendant les soins à sa manière, méfiant envers l’état et sa propagande. Comme tout devient suspect, comme le formidable enrichissement de big pharma présent et à venir (vu que les variants semblent se multiplier) frôle l’immoralité, les citoyens tâtonnent à la recherche de la découverte du vrai. ça tombe tellement bien, par exemple, que le variant anglais qui deviendra bientôt le plus répandu, ne soit pas résistant aux vaccins, à TOUS les vaccins à disposition alors qu’ils ont été fabriquée pour une autre sorte de coronavirus, que l’on se demande s’il n’y a pas manipulation des esprits . La résistance du monde médical à se faire vacciner témoigne incontestablement de leur doute intellectuel dans le rapport bénéfice risque. Et on les comprend. Va-t-on leur demander dans six mois de se refaire vacciner contre un autre type de coronavirus? Après combien d’injections d’un vaccin ARN messager, l’organisme aura des séquelles? A quoi bon prendre ce risque quand on a de grandes chances d’être asymptomatique, voire seulement légèrement malade. Evidemment ces questions ne sont jamais abordées et le personnel soignant est de plus en plus stigmatisé par les médias, accusé de propager la maladie dans les hôpitaux. Mais alors les masques, les gants, le lavage systématique des mains ne serviraient-ils à rien?

D’ailleurs la crédibilité des autorités est très entamées (je sais c’est une litote que de le dire ainsi). Je ne pense même pas là aux échecs répétés du gouvernement depuis un an, je ne pense même pas là aux plaintes des médecins généralistes qui ne vaccinent plus, plaintes qui sonnent comme des revendications catégorielles pour multiplier les “clients”, non je pense là à encore une autre raison d’être sceptique avec cette sentence répétée à l’envi “C’est une certitude, le SARS-CoV-2 à l’origine de la pandémie actuelle nous vient d’un animal”! Et bien non, c’est possiblement faux même si la Chine refuse de l’admettre. Bruno Canard, chercheur au CNRS explique à “Envoyé spécial”du 11 mars prochain sur France 2 (info sur le site de Bruno Bertez)  : « vous avez créé un virus qui lui-même, maintenant que vous avez réussi votre manip, peut très bien s’échapper du laboratoire, infecter le manipulateur, qui ne le sait même pas, et va infecter tout le monde, sa famille ou ses proches, et vous avez une épidémie qui démarre…”

L’ignorance depuis des mois est comblée par des mensonges. Il est urgent pour les gens bien portant d’attendre les prochaines vérités avant de se faire soigner.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?