Le racisme dans la police

Par mardi 9 juin 2020 Permalink 1

Quand l’état imposera-t-il des devoirs aux immigrés? La réponse à cette question réglerait les problèmes de racisme dans la police et dans l’ensemble de la population. La compassion, l’empathie, la solidarité ont permis aux générations d’étrangers en France de bénéficier de tout ce que le peuple français avait obtenu au fil des siècles, au fil de ses combats. Mieux, même, une partie de la province se sacrifie dorénavant pour permettre un accès aux services publics plus facile par exemple en Seine-Saint-Denis que dans le Limousin! La France dresse le tapis rouge à ses nouveaux arrivants comme s’ils pouvaient la sauver de son déclassement, de sa rétrogradation sur le plan international. Big is beautiful. Mais pendant ces jours de déconfinement, chacun se rend compte que la surpopulation, jamais autant de gens n’ont habité en France, nuit à la qualité de vie des individus, à la beauté de la faune et de la flore.

Alors il est temps pour faire peuple de ne plus ignorer les devoirs que devraient assumer les immigrés ce qui les rendrait d’ailleurs bien plus fiers de leur éventuelle réussite. Le devoir intransigeant de respecter la loi est le premier d’entre eux. Comment des policiers toutes la journées en contact avec des délits d’Africains au sens large pourraient-ils faire comme si de rien n’était et traiter tous les citoyens de la même façon? C’est strictement impossible. Les groupes Facebook où ils se lâchent, agissent comme des soupapes de sécurité psychologique. Ils se doivent de faire semblant au travail que Dupont est un sujet aussi à risque qu’Abdoul pour faire plaisir à leur hiérarchie même si les faits, la population carcérale, contredit complètement l’hypothèse. Alors le soir, entre eux, à la lumière de l’ordi, ils se défoulent, ils rient de leur journée passée, des individus patibulaires arrêtés, tout ça pour rendre encore possible la prochaine. Ce vrai retour d’expérience entre soi est obligatoire pour ne pas devenir fou, pour ne pas porter son flingue contre sa tempe un soir de déprime. Ensemble, ainsi, ils redonnent au réel sa place, la première, loin de la propagande mensongère qui finit par nous déboussoler tous.

Evidemment, Macron, le gouvernement, Castaner ne comprennent rien. A la remorque des lobbies mondialistes, ils suivent le mouvement qui les entraine toujours plus loin du réel, du vécu des français. Il s’agit maintenant de détecter les brebis galeuses au sein de l’administration. C’est une priorité, loin devant celle de stoppoer les trafics de drogue, de stopper les actes de voyous, de stopper le séparatiste intégrisme musulman. Le racisme dans la police est dans le collimateur. Quant aux criminels, évidemment, ce sont eux les victimes!

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?