Le pouvoir de dire non

Par jeudi 24 janvier 2019 Permalink 2

La contre offensive du gouvernement vis à vis des Gilets Jaunes prend une autre tournure. Alors qu’il a commencé en réaction par crier à l’état de droit, au civisme, à la stigmatisation des casseurs, à la répression pour garantir les libertés, l’ensemble à travers les médias télés et journaux toujours le petit doigt sur la couture du pantalon, le voilà maintenant à l’attaque tentant d’organiser une manifestation avec néanmoins tant de modestie sur sa participation que les cadors ne veulent surtout pas voir leurs noms y être associés, et plus machiavéliquement il booste une liste Gilets Jaunes pour les européennes.

Les chiffres de la manif de dimanche seront largement gonflés puisque Castaner nique ta mère, les publiera avec son impartialité qui devient légendaire! Mais comme les serviteurs du pouvoir ont eu du mal à réunir, le chiffre est déjà connu!!!, à réunir 10 000 personnes en gilets bleus, foulards rouges ou que sais-je encore, tant ils sont à la remorque du slogan original. Là encore on est dans la contrefaçon, dans le fake, pour embrouiller les distraits… On se raccroche aux branches pour essayer de faire en sorte que leur système est l’air dans le vent! Le vieux monde de Macron ne joue plus au premier de cordée mais comme une épave à la remorque.

Concernant la liste des Gilets Jaunes, l’impression d’un gag est persistante. Quiconque a entendu s’exprimer Ingrid Levavasseur promue tête de liste aux européennes, ne peut être que consterné. Je l’entendais débattre sur LCI un jour avec ses courageux moyens, mais la jolie jeune femme ne connaissait, par exemple, pas la différence entre médiane et moyenne ce que personne lui a expliqué pour bien la laisser s’enfoncer. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je vois les journalistes, carriéristes mais pas pour autant stupides, mettre en avant les ridicules des Gilets Jaunes, s’en gargarisant avec un sourire en coin. Mépris de classe quand tu nous tiens! Enfin le peu qu’elle fera, sera autant pour revaloriser le résultat de La République En Marche et c’est ce que le pouvoir lui demande.

Mais rassurons-nous! Les Gilets Jaunes vont vers le meilleur. L’idée des nuits de manif est excellente, jeune, révolutionnaire, même s’il faut attendre qu’il fasse plus chaud. Le bouillonnement du mouvement reste perceptible et l’intelligence collective continue à faire des miracles portée par la justice de sa revendication principale: mettre à bas un régime dont le but est le laminage des français à tous les niveaux. Le pouvoir des gilets jaunes est le pouvoir de dire non.

Frédéric Le Quer