Le mur de Trump et le brexit

Par jeudi 17 janvier 2019 Permalink 4

Les mêmes propagandistes s’acharnent contre le mur de Trump à la frontière mexicaine et le Brexit. C’est la ligne idéologique des mondialistes immigrationnistes et de la ploutocratie. Le point commun de ces deux affaires est qu’à chaque fois la décision du peuple est remise en question. Donald Trump n’avait pas caché, bien au contraire, pendant la campagne présidentielle, ce qu’il voulait faire pour empêcher l’immigration irrégulière venue d’Amérique du sud et il a été élu entre autres aussi sur ce projet. Les anglais ont majoritairement voté pour le brexit et attendent depuis 2 ans que leurs politiciens respectent leur choix.

Mais les organisations internationales, les multinationales et les médias (hors réseaux sociaux) refusent de respecter les décisions prises démocratiquement avec acharnement. Leurs arguments ne peuvent qu’être mauvais puisqu’ils relèvent du totalitarisme. Evidemment que le mur empêchera les candidats à l’immigration vers les Etats Unis de passer. Et c’est bien parce que ce genre de construction est efficace qu’elle est tant vilipendée. Evidemment que le brexit rendra aux britanniques une souveraineté qui était en train de disparaître. Ils ont choisi de rester libres quitte à être éventuellement moins riches (ce n’est même pas sûr!). C’est honorable. Le déshonneur est dans le camp de ceux qui veulent les faire revoter pour des questions de gros sous.

Dans ces deux cas les citoyens anglo-saxons de part et d’autre de l’Atlantique tentent de se protéger contre l’immigration massive des pays du sud. Trump et le brexit sont les solutions citoyennes pour combattre la perte d’identité. Les traditions sont le patrimoine essentiel d’une communauté où qu’elle soit. Non contents d’être toujours plus riches, les kleptocrates cherchent aussi à lui enlever ce bien immatériel. Ils brisent psychologiquement les populations pour qu’elles envisagent une fatalité au sens de l’histoire qui leur est imposé, la fatalité de n’être plus rien. C’est ce que Macron tente de faire aussi avec les français en les narguant sans cesse prétentieusement. Les peuples doivent plier devant le dieu pognon. Pognon qui n’est en plus pas pour eux!

Personne ne sait encore si le combat de Trump et le combat des brexiters seront gagnés. On est sur le fil du rasoir. L’issue sera déterminante pour l’avenir du monde.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?