Le droit à l’avortement comme une alerte

Par vendredi 31 mai 2019 Permalink 1

Le droit à l’avortement est redevenu un sujet à la mode. En France, les plus extrémistes de la manif pour tous en avait fait un de leur thème. Depuis l’élection de Donald Trump, des femmes aux US sentent leur libre arbitre menacé. Cette situation doit sans doute être considérée dans un contexte plus global de religiosité exacerbée. Le droit des femmes n’est pas le seul à être remis en cause. Celui des homosexuels ne l’est pas moins. A chaque fois cela commence par la tenue vestimentaire avec des jupes “trop” courtes par exemple ou pour les hommes des manières “exagérément” féminines. La violence est alors primitivement appelée à la rescousse. Puis renaissent les traitements philosophiques de ces thèmes qu’on croyait disparus, utilisés pour justifier l’inacceptable remise en cause des libertés individuelles.

Alors que les Etats Unis ont tendance à se soumettre à l’idéologie en vogue, la France résiste. On voit bien que les prises de position archaïque du LR de Wauquiez ne font pas recette. Et ne soyons pas toujours négatifs, il s’agit d’un honneur pour la France soumise au vent de l’islamisation forcée. Tout en s’y laissant embarquer dans des villes et quartiers de plus en plus nombreux, elle refuse d’en être l’otage au niveau national. La submersion migratoire des tenants d’une morale antédiluvienne ne parvient pas encore à l’échelle institutionnelle à démolir les idéaux républicains. LR cherchait-il à récupérer le vote islamique avec sa tête de liste Bellamy en plus de celui des culs bénis? Ma main à couper qu’ils y ont pensé… Mais alors que l’état refuse de résister à l’envahissement, il tente en revanche de rejeter les us et coutumes qui l’accompagne. Ce serait à son honneur si ce n’était pas perdu d’avance. Le nombre inéluctablement viendra à bout de ces bonnes intentions.

Les brèches dans le droit des femmes ou des homosexuels vont à l’avenir se multiplier. C’est évidemment les droits individuels de tout le monde qui seront visés au bout du compte. Notre fameux pays des droits de l’homme se délabre doucement mais surement.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?