Le débat sur l’immigration

Par jeudi 19 septembre 2019 Permalink 5

La grande excitation médiatique à propos du débat sur l’immigration voulu par le président de la république est inversement proportionnelle à ce qu’il en sortira! Tout le monde le sait. L’oligarchie fait semblant et est tellement sure d’elle qu’elle n’hésite pas à fournir du temps de parole à Marine Le Pen à l’assemblée nationale. Matthieu Orphelin, le non inscrit “généreux”, sera récompensé dans quelques semaines ou quelques mois par Emmanuel Macron qui grâce à ce geste donne un minimum de substance au bavardage à venir.

Tout l’été la France a récupéré la majeure partie des migrants de Méditerranée avec l’Allemagne. Alors que les autres pays d’Europe n’en peuvent plus de l’invasion permanente, nos médias ne cessent d’expliquer aux français qu’ils sont dans une société multiculturelle et qu’on ne peut rien contre ça. Il n’y a pourtant pas si longtemps au lieu de multiculturalisme, les mêmes parlaient d’assimilation! Comme la réalité est tellement loin du compte et le pays si clairement parcellisé, l’assimilation ne veut plus rien dire. Assimiler à qui, à quoi? A un français du 93 ou à celui d’un joli village fleuri? Les français ne savent plus qui ils sont. C’est affreux. L’état les a dépossédés d’une fierté historique, d’un sentiment d’appartenance, de biens communs qui font nation. Et le gouvernement continue à nous submerger d’étrangers qui diluent chaque jour un peu plus nos miettes de culture.

La seule question qui vaille à propos de l’immigration c’est à quel moment on va arrêter le massacre. Mais la question ne sera pas posée car une certaine élite croit s’être accaparée l’âme française et se fiche bien du peuple français qui n’est plus, lui, qu’une âme morte. Et elle ne s’en cache pas; il faut écouter Macron qui se gargarise en expliquant que l’immigration, lui et les gens de son milieu ne la voient pas et qu’elle est pour les autres, ceux qui n’en sont pas et qui se frottent tous les jours au multiculturalisme cher à l’oligarchie et si coûteux pour le peuple.

Donc en plus ils nous narguent! Ils se foutent de nous! Doublement ils se foutent de nous maintenant avec un débat pour savoir si les français sont satisfaits de la sauce à laquelle ils sont mangés. Ah, les pourris! En même temps qu’il faut mettre dehors une bonne partie des immigrés qui n’ont aucune intention de devenir jamais français au sens historique, et oui la France a une histoire, il faudra aussi penser à créer une classe d’émigrés, d’exilés en chassant ceux qui nous gouvernent manu militari.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?