Le COVID-19 meurtrier

Par mardi 7 avril 2020 Permalink 1

Le COVID-19 a tué, hier, en France, 833 personnes. Combien d’entre elles eurent survécu si elles avaient bénéficié du protocole à base de chloroquine mis au point par le docteur Didier Raoult à Marseille dans les conditions qu’il a établies et non dans celles ignobles exigées par le gouvernement? La France entière est consciente du crime organisé par l’état. Tous les malades ayant un peu le bras long réclament dès leur admission à l’hôpital d’être soignés par le médicament antipaludéen et bien souvent ils sont alors transférés là où le traitement se pratique. Les autres finissent sous oxygène puis ventilés dans un coma artificiel. Et advienne que pourra!

L’effrayante police de la pensée distille depuis le début tous les reproches possibles et inimaginables sur le protocole de soin marseillais. Dès le mois de janvier, Agnès Buzyn, en première ligne en tant que ministre de la santé, a classé la chloroquine, expérimentée par Didier Raoult, dans la catégorie des substances vénéneuses. C’est un moment clé où des gens deviennent plus coupables que d’autres. Cette femme, le premier ministre Philippe, le président Macron devront rendre des comptes pour avoir accompli cette ignominie. Certaines stars de la télé comme Michel Cymès dont la notoriété vient de la soi-disant objectivité des conseils de santé prodigués sont fortement coupables de mettre leurs liens avec des laboratoires pharmaceutiques comme Pfizer, avant l’intérêt général. La bienveillance et la complicité de certains médias et le service public n’est pas le dernier, flattent les « bons prescripteurs » qui n’ont pas grand chose de bon et se défient des médecins « passéistes » qui eux ont réellement quelque chose de moderne, qui se contentent de donner de bons vieux médicaments éprouvés mais pas chers.

On entend à longueur de temps beaucoup d’autres “anti Raoult”; leur situation est cependant un peu différente puisqu’ils ne sont pas directement décisionnaires. Une relation étroite entre les prescriptions et le montant des cadeaux obtenus par les médecins est une vieille tradition mais quand on travaille sur des technologies concrètes et anciennes comme dans l’unité de Didier Raoult, les coûts sont moindres et cela déplait forcément à Big Pharma, l’industrie pharmaceutique mondiale comprenant 5 ou 6 multinationales dont il n’est pas complotiste de dire que les intérêts sont liés. Les deux plus emblématiques représentants en France de Big Pharma sont devenus avec cette crise sanitaire Karine Lacombe et Yves Lévy, le mari d’Agnès Buzyn. Evidemment avec Karine Lacombe, pasionaria anti Raoult, un pas est franchi dans le conflit d’intérêt vu qu’elle touche directement de l’argent des concurrents de l’hydroxychloroquine qui produisent le Kaletra & Remdesivir. Mais ses publications scientifiques disponibles dans Gala, Voici, Femme Actuelle ou Modes et Travaux résonnent plus dans les chaumières que dans les labos. C’est une lobbyiste, point barre. Avec l’immunologiste Yves Lévy dont le haut niveau de compétence est indéniable, le coronavirus joue le rôle de révélateur d’une haine indéfectible entre deux scientifiques où tous les coups sont permis, où chacun utilise ses relations pour détruire l’autre. Là aussi les rapports du chercheur et de Big Pharma sont étroits, patents, indéniables.

Mais avec ces deux personnages qui sont dans le fond dans leur rôle, ce serait au politique de faire preuve de discernement et de mettre l’intérêt du malade au-dessus du reste. Et c’est bien là le nœud du problème. Le pouvoir élu par le peuple pour le peuple l’a trahi et a pris partie pour “l’argent qui corrompt, l’argent qui achète, l’argent qui écrase…”(Ah! Mitterrand, il avait de ces fulgurances… Parfois!). Hier 833 personnes mouraient du COVID-19.

Frédéric Le Quer

PS: Il y a des insinuations ignobles et antisémites sur cette tragique histoire sur le net. C’est juste débile. Par exemple, Karine Lacombe qui combat la chloroquine n’est pas juive et Bernard-Henri Lévy est l’un des premiers soutiens au professeur Raoult.

Laisser un commentaire ?