Le couvre-feu est instauré

Par jeudi 15 octobre 2020 Permalink 1

“C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit”! En appelant Racine et “Le songe d’Athalie” à la rescousse, Macron eut peut-être donné un souffle épique à son couvre-feu annoncé à partir de samedi pour une période qui devrait se finir avant de nous obliger à passer les fêtes de Noel devant Michel Drucker ou Patrick Sébastien. On en frémit d’épouvante!

Mais que cette intervention télévisée fut laborieuse. On savait déjà que le président avait peur du silence et ne savait pas stopper sa logorrhée verbale mais trois quarts d’heure pour dire ce que les chaînes d’info répétaient depuis le début de la journée, c’est long… Et les intervieweurs n’ont pas aidé à faire passer la pilule. Quand des journalistes conçoivent leur métier de la façon dont ils l’ont fait, ils pourraient sans problème être remplacés par la voix synthétique de Google. J’ai cru que Gilles Bouleau vaguement hébété allait se mettre à ronfler lamentablement. Quant à Sophie Lapix qui intellectuellement nous laissa de marbre, elle donna de sa personne en gratifiant le téléspectateur d’œillades que le cameraman n’oubliait jamais de filmer, histoire, je présume, de donner une ambiance sexy au pensum.

ça c’est pour la forme, vous voyez un peu le tableau! Mais le fond fut aussi coquet! Si ce couvre feu va ruiner tous ceux qui se couchent tard à cause de leur travail, il semble devoir être encore une source de revenus supplémentaires pour nos chances pour la France. Qu’ils bouffent du flic au petit déjeuner et attaquent les commissariats de police, peu importe! Une prime va leur être versée prenant en compte l’ensemble de leurs enfants. Déjà qu’à peine sur le territoire, ils se reproduisaient avec l’intention de vite toucher les allocs, voilà encore un petit coup de pouce. Macron continue de profiter de l’épidémie pour régaler d’avantages des gens qui méprisent la France alors que ceux qui tentent de la faire prospérer continuent de payer les frais du covid-19!

Décidément la relativement petite épidémie de coronavirus est la chiquenaude qui finit de ravager un pays déjà bien malade avant.

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?