Le coronavirus et l’incompétence macronienne

Par vendredi 15 mai 2020 Permalink 1

La nullité crasse de nos dirigeants confine désormais à la connerie pure et simple! L’incompétence macronienne préside à la prise de décision.

Il y a 8 jours une éminence gouvernementale que le monde entier ne nous envie absolument pas, trouvait intelligent de déclarer au peuple français de ne pas réserver ses vacances d’été car d’ici là tout pouvait arriver, sous-entendu le coronavirus est un indestructible Alien. La douche froide pour un secteur comprenant des dizaines de milliers d’entreprises fut saisissante. Les millions de travailleurs concernés se voyaient réduits à la précarité. Une activité économique essentielle était laminée en quelques mots irréfléchis alors que l’absurdité des 100 km qui n’a aucune raison d’être scientifique puisque, en pleine crise sanitaire, l’exode des citadins n’a absolument pas accentué la pandémie, continue de la paralyser. Depuis, changement de discours à 180° à l’attention des futurs estivants: Allez hop! tout le monde à la campagne, Allez hop le soleil nous attend, Tous les p’tits oiseaux nous accompagnent, On va se payer du bon temps! (les plus vieux connaîtrons la chanson, quant aux jeunes je les invite à écouter et à voir ce grand moment de la variété française!).

Décidément rien n’est cohérent. Ordre, contre-ordre, désordre sont les 3 mamelles de la France (je sais, 3 mamelles ça fait beaucoup, mais on n’est plus à ça près!). La réindustrialisation du pays sera une farce. La promesse de la revalorisation de métiers essentiels à l’état n’engage que ceux qui l’écoute. Par exemple, ce matin, France Culture interrogeait une infirmière qui, malgré les dizaines d’heures supplémentaires qu’elle avait effectuées au mois d’avril, n’avait perçu que 1800 €! L’histoire aussi de Sanofi est un autre triste exemple: cette multinationale qui tire l’essentiel de son chiffre d’affaire de notre sécurité sociale nous snobe avec un éventuel vaccin. Emmanuel Macron s’en émeut mais à part ça…

Tout est consternant dans cette horrible affaire du coronavirus où jamais nos élus ne se sont montrés à la hauteur. Sur le plan économique et financier la question qui se pose maintenant est de savoir si la BCE va purement et simplement donner de l’argent à des pays comme la France. Franchement, on ne peut que comprendre la réticence des allemands. Comment ces gens pourraient-ils avoir confiance en des voisins aussi mal dirigés?

Si, il y a peut-être une lueur d’espoir. ça ne peut pas être pire. Probablement a-t-on touché le fond… C’est sûr, on peut y rester. Mais sait-on jamais? Nous ne sommes pas à l’abri d’un éclair de lucidité dans les années à venir…

Frédéric Le Quer

Laisser un commentaire ?