Laurence Ferrari interviewe le professeur Raoult

Par lundi 23 août 2021 Permalink 1

Fond de teint très blanc sur le visage et bras joliment bronzés, Laurence Ferrari interviewe le professeur Raoult sur Cnews avec honnêteté intellectuelle. Celui-ci, dans son élément à son bureau de l’IHU Méditerranée, a été égal à lui-même, instructif, pédagogue, combatif. Deux aspects dans l’échange de plus d’une demi-heure sont logiquement ressortis, le politique et le scientifique.

Politiquement François Crémieux, nouveau directeur général des Hôpitaux Universitaires de Marseille, est venu “faire le ménage” (expression de Didier Raoult) sur ordre de Paris. Raoult fait partie de ceux qui à Marseille doivent dégager mais c’est le conseil d’administration de l’IHU composé d’une vingtaine de membres qui le décidera in fine. Le gouvernement est hostile à l’IHU et souhaite sa disparition. Son directeur, Didier Raoult semble compter sur les élections présidentielles d’avril 2022 pour qu’il n’en ait pas le temps. Concernant ses soutiens, Didier Raoult accepte tous les gens qui l’aiment. Il n’a pas pour autant d’ambitions politiques. La population qui n’a pas confiance dans les médias et dans les politiques, perd aussi ses illusions sur les scientifiques. Didier Raoult confirme enfin qu’il n’est pas un suppôt du lobby vaccinal. On s’en doutait! Le pass sanitaire est une mesure politique sans justification scientifique.

Concernant l’épidémie Didier Raoult affirme que les élevages de visons ont été la cause de la deuxième vague (variant Marseille 4) en France, la plus mortelle. La grande porosité des nos frontières a facilité la venue des variants anglais (3e vague) et indiens (4e vague) dont il identifie les causes assez clairement. Ces variants échappent en partie aux vaccins, la forte mortalité actuelle dans les EHPAD semble le démontrer. Les vaccins traditionnels sont préférables aux vaccins ARN messager. Ils doivent être administrés aux plus de 65 ans et aux personnes à risque. Naturellement les virus deviennent de moins en moins pathogènes, exemple à l’appui avec la myxomatose qui ne tue presque plus les lapins. Il n’y a aucune urgence à vacciner les enfants contre le coronavirus alors qu’imposer cette vaccination contre le virus de la grippe serait plus judicieux. (Je me souviens qu’il a dit un jour qu’il vaccinait tous les ans ses petits enfants contre la grippe.)

Après avoir écouté le professeur de médecine, l’impression que le gouvernement a raté le coche en ne s’entourant pas de gens comme lui est prégnante. Les français paient le prix de cette erreur. Le tweet de Dupont-Aignan est loin d’être absurde: “le professeur Raoult a sauvé des vies en soignant des malades. Les autres ont des milliers de morts sur la conscience en les confinant chez eux avec du Doliprane et ils pavanent dans les médias.”

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?