L’argent magique

Par vendredi 24 juillet 2020 Permalink 1

L’idée de déverser des liquidités sur les citoyens gagne lentement du terrain parmi les économistes et les décideurs alors que la pandémie inflige le pire coup à la croissance mondiale depuis la Grande Dépression des années 1930.  Leur distribution directement à la population dans le but de stimuler la demande et l’inflation a déjà été réalisé à Hong Kong (1200€ environ par ressortissant) et est sérieusement envisagée en Nouvelle Zélande(la dette publique à Hong Kong est d’environ 50% du PIB et en Nouvelle Zélande de 20% du PIB, mais cela ne compte même pas!). A petite échelle, en Corée du Sud, le gouvernement de la région de Gyeonggi va lancer une aide d’urgence de 81 dollars par habitant à dépenser uniquement auprès de fournisseurs locaux pour une période de 3 mois. Les Etats Unis pensent à donner 1200$ à chaque américain.

Depuis la crise des subprime la reprise économique en France est médiocre, peu productive et porteuse d’inégalités dans un contexte déflationniste. Tout n’irait donc pas pour le mieux sans la crise du coronavirus quoiqu’en disent les médias à longueur de journée pour soutenir la politique de Macron. L’argent magique de la BCE s’est pour le moment uniquement dirigée vers les banques, incontestablement en manque de liquidité, pour maintenir à flot le système ce qui fait monter ou qui stabilise les marchés boursiers sans raison économique venue du monde réel.

De plus en plus de citoyens voudraient dorénavant s’inviter à la table de l’argent magique, de l’argent qui tombe du ciel, pensant qu’il n’y a pas de raison que seuls les banquiers en profitent. Le gouvernement français biaise en distribuant des aides aux chômeurs, aux entreprises, à des secteurs d’activité mais sans franchir le pas de l’helicopter money alors que l’Espagne a un programme ambitieux de revenu universel et que le mouvement 5 étoiles en Italie a été élu pour ça. La BCE qui depuis Mario Draghi n’a plus peur de l’argent magique, considère plutôt favorablement un tel plan de distribution malgré l’augmentation de la masse monétaire que cela engendre.

A part quelques Cassandre, plus personne n’a donc peur de l’argent créé ex nihilo. La question n’est pas de savoir si le monde a raison. Il a probablement tort mais si il a tort à court terme, c’est peu probable vu que ce n’est dans l’intérêt de personne, on le saura dans les mois à venir et si il a tort à long terme, c’est comme si il avait raison et il est inutile de s’en préoccuper. Non, le problème vient de la question morale que se posent Macron et les siens à propos de l’helicopter money comme si il n’était pas normal qu’un effet richesse tombe sur chaque citoyen tel un ticket gagnant du loto.

Et c’est très intéressant puisque ces gens ne se préoccupent jamais de l’argent gagner en dormant par la classe sociale qui en a le moins besoin mais sont prêts à donner des leçons de morale aux plus pauvres assimilant, uniquement pour eux, effort et “juste” récompense.

Frédéric Le Quer

 

 

Laisser un commentaire ?