Lamentable diocèse de Nantes

Par mercredi 22 juillet 2020 Permalink 1

La négligence dont a fait preuve le diocèse de Nantes à propos de son église est incroyable. Qu’un réfugié en situation irrégulière détienne les clés du paradis gothique flamboyant n’a strictement ému personne alors que, quoiqu’il y ait à penser de cette personne, une telle charge devrait incomber à un responsable. Ce laisser-aller interpelle. “T’es là ce soir? Et bien prends les clefs de la cathédrale tu fermeras. Moi j’ai mieux à faire que de m’occuper d’un édifice qui contient un orgue du XVIIe à nul autre pareil dont la restauration vient de coûter un pognon fou, de quelques vitraux exceptionnels et du tableau d’un maître du XIXe siècle.”

Les clés ont d’ailleurs possiblement été laissées sous la paillasson étant donné que des témoins ont entendu le son de l’orgue en pleine nuit et que des objets ont été découverts à l’intérieur de l’édifice religieux par les pompiers à des endroits inhabituels où ils n’avaient rien à faire. Aucun musée de province n’agirait ainsi. L’église catholique dépositaire en partie de la tradition culturelle française se tient mal. En n’honorant pas comme il se doit des œuvres manifestant la foi de leur créateur hors du commun, en prenant l’art catholique  par dessus la jambe alors que le concile de Trente au XVIe siècle en avait fait une arme contre le protestantisme et n’a-t-on pas besoin d’armes aujourd’hui contre l’islam conquérant, l’église catholique ne se respecte pas. Cela ne surprendra pas les fidèles qui voient que les errements des plus hautes instances ecclésiastiques amènent à faire penser que pour elles toutes les religions se valent plus ou moins. Ces hautes instances n’y croient plus! Elles ont perdu la foi et logiquement abandonnent négligemment ce qui a fait la gloire de l’occident, ce qui a rendu grande leur religion, i. e. d’incroyables chefs-d’œuvres artistiques jamais vus nulle part dans le monde, qui donnent parfois une idée du divin.

L’église romaine part en lambeaux et ne mérite plus les génies créateurs qui ont participé de sa grandeur au cours des siècles passés. Mais la France mérite-t-elle le patrimoine que ces mêmes génies lui ont laissé? Qu’elle le prouve vite ou qu’il ne reste rien!

Frédéric Le Quer

 

Laisser un commentaire ?