L’acte V sur les Champs Elysées

Par dimanche 16 décembre 2018 Permalink 4

Le rideau se baisse pour 2018 mais se relèvera en 2019. L’acte V des gilets jaunes à Paris fut vécu comme un devoir. Le cœur n’y était pas. Le mouvement va maintenant reprendre son souffle quelques semaines et quand il fera meilleur, le trône de Macron vacillera.

Si les gilets jaunes n’étaient guère entreprenant la police en revanche se régala! Ses tirs de bombes lacrymogène abondants et totalement inutiles (image en une) la rendirent exécrable, la coupant du peuple qui pourtant n’était pas menaçant hier. Le gaz obligeait compte tenu du vent à se sauver vers l’ouest des Champs Elysées et une barrière de gendarmes, au niveau de l’Etoile, non seulement bloquait le passage mais forçait les gens à retourner vers la fumée des gaz. Lamentable. En prime quand je quittai l’avenue un flic me demanda pour sortir d’enlever mon gilet jaune. J’obéis et le remis 30 m plus loin!

Mais tout ça n’est pas grave. Ces 5 actes ont prouvé que les citoyens n’avaient besoin de personne pour contester le régime. Juste un mot d’ordre et Facebook. C’est fantastique et complètement explosif. Macron ne s’en tirera pas. Il se dit légitime mais répugne à tout référendum qui, à l’évidence, mettrait cette fiction au grand jour. Les indicateurs avancés de l’économie française sont les pires de la zone € et pointent vers la récession en ce mois de décembre. Il ne faudra pas longtemps pour que les français le ressentent. Beaucoup de gilets jaunes ne sont pas au smic et la prime de fin d’année, pour ceux pas tellement nombreux qui la percevront, sera vite bouffée.

Au lieu de parler d’acte V, peut-être pouvons-nous parler de la fin d’un premier acte en cinq scènes. La pièce n’est pas finie. Seule la déchéance de Macron y mettra fin. Qu’il compte les jours, c’est pour bientôt.

Quelques photos prises sur les Champs entre 14h30 et 16h: